Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des rubriques et données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum





Bienvenue sur le forum n°1 dédié au Border Collie. Plus de 10000 membres y ont participé, et plus de 10 ans d'ancienneté...
 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion

Partagez
 

 Le cri du cœur d'un vétérinaire

Aller en bas 
AuteurMessage
robert
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Masculin
Nombre de message : 698
Date d'inscription : 16/10/2007

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptySam 02 Aoû 2014, 01:47

si j'ai ouvert mon club c'est pour remonter le plus loin possible dans la vie du chien afin que les maîtres puissent garder le bon chien de famille, pour qu'il soit élevé dans de bonnes conditions, pour qu'il reste dans leur famille 10-15 ans de leur vie !
transmettez sur vos pages !

Citation :

"Le cri du cœur d'un vétérinaire"

Je suis vétérinaire. Il y a certains détails que j’ai changés ou omis pour préserver mon anonymat et parce que je vais me faire allumer pour ce que je vais vous raconter. Aujourd’hui, un homme m’a amené son chien.
C’était un grand chiot adolescent et tapageur. Il s’est rué dans la salle de consultation, me sautant dessus avec enthousiasme, remuant sa queue sans arrêt et poussant ma main avec son museau. Ses grosses pattes douces s’écrasaient contre mon torse à chaque fois qu’il s’arrêtait pour me saluer, pendant qu’il sautait partout dans la pièce pour sentir de plus près toutes les odeurs. C’était un croisé atypique, très beau et il était clairement intelligent et énergique, en un mot adorable.

Voilà l’histoire: le chien avait été acheté lorsqu’il était un petit chiot par un couple à qui l’on avait dit que c’était un croisé ‘dernier cri’ de deux races de petite taille. Si ce couple s’était juste un minimum informé, ils auraient su immédiatement que ce chien n’était pas un mélange de deux petites races. Bref, ils n’avaient aucune idée donc ils ont acheté le petit chiot mignon de cette source douteuse (ça leur a surement coûté plusieurs centaines d’euros) et l’ont ramené dans leur famille où il y avait un jeune enfant. Le chien a un peu grandi et il est devenu évident qu’en fait il allait être très grand. Il sautait partout, était énergique et destructeur. Il courait partout sans cesse et faisait tomber l’enfant.

Donc ils l’ont rapatrié chez un membre de la famille. Celui-ci avait aussi des enfants mais ils étaient un peu plus grands. Il avait vraiment à cœur de bien faire les choses, alors il a essayé de ‘discipliner’ le chien. Celui-ci commençait à montrer parfois des signes d’agressivité et il était complètement hyperactif dans la maison, destructeur et ingérable.

Je n’étais pas surpris d’entendre ça, car il était évident pour moi que c'était le type de chien qui aurait besoin d'énormément d'exercice et de stimulation. Dans un dernier espoir de résoudre le problème, la famille a fait castrer le chien. Mais, il fallait s’y attendre, cela n'a eu aucun impact. Aujourd’hui, le chien m’a été amené pour être piqué. Il a grogné agressivement quand un enfant a mis son visage trop près du sien. A cela s’est ajouté un changement imminent de mode de vie, et la personne s’est sentie incapable de continuer à gérer le chien. Il a demandé à des refuges locaux et nationaux, tous étaient complets. Il n’avait personne qui pouvait s’en occuper à partir de ce soir-là. Il ne pouvait pas le ramener à la maison, en partie par mesure de sécurité et en partie parce que la décision avait déjà été prise en famille.
C’est ainsi que j’ai euthanasié ce chien plein de vie, dynamique et en excellente santé, pendant qu’il mâchouillait ses friandises et que son troisième maître pleurait dans sa fourrure. Et quand je me suis retrouvé seul avec la dépouille de ce pauvre chiot, j’ai éclaté en sanglots. Je sais que certains penseront que j’ai eu raison d’euthanasier un chien qui avait montré des signes d’agressivité à un moment de sa vie.

Je ne suis pas d’accord.

Je sais que d’autres penseront que j’ai eu tort de l’euthanasier et que j’aurais dû le prendre chez moi et lui trouver un nouveau foyer.

Je ne suis pas d’accord.

Je sais aussi qu’énormément de gens ignorent que ce n’est pas un fait isolé, mais une réalité très courante dans ce pays, à cause de gens irresponsables et cupides, qui ne cherchent pas à s’informer. Lesquels vendent des chiens à des gens tout aussi irresponsables et inconscients. Qui les donnent à des personnes naïves et irréfléchies qui souhaitent les « sauver » mais qui finissent à bout de nerfs et me les amènent pour que je les euthanasie. C’est toujours comme ça que ça se passe.

Ce sont des chiens qui ont mordu les enfants de la maison parce que leurs maîtres n’avaient pas les connaissances suffisantes sur leur race, qu’ils attendaient beaucoup trop d’eux et qu’ils n’ont pas fourni les efforts nécessaires pour les socialiser.
Ce sont des chiens dont les maîtres peuvent se permettre de dépenser des sommes à quatre chiffres pour avoir la dernière « race » hybride à la mode affublée d’un nom ridicule fraîchement inventé, mais qui ne peuvent pas débourser 50€ pour leur vaccin ni aucune charge pour les problèmes de santé mineurs.

Ce sont des chiens qui peuplent les refuges de tout le pays et qui attendent, comme des milliers et des milliers d’autres, des foyers sans enfant, sans autre animal domestique, entourés d’un jardin avec une clôture de 2m50, dont les habitants ont l’habitude de gérer les problèmes comportementaux canins, travaillent à domicile, ont un mobilier en acier inoxydable et font des chèques en blanc pour soigner les maladies que les chiens ont héritées. Des foyers qui n’existent pas.

Voilà les chiens que je dois euthanasier parce que je sais que je me montre plus responsable en leur ôtant la vie de façon indolore qu’en les condamnant à attendre, parmi d’innombrables autres chiens « difficiles » dans tous les refuges du pays.

S’il vous plaît, s’il vous plaît, je vous en supplie, renseignez-vous avant de vous procurer un chien, auprès de vétérinaires, de vétérinaires comportementalistes, de clubs canins, de la Société Centrale Canine, des associations de chiens de race, des SPAs, d’Internet… Vous avez des tas de sources d’information à votre disposition. A vous d’en faire bon usage. Vous n’avez aucune excuse.

Allez voir un refuge où le personnel vous interroge beaucoup pour cerner votre mode de vie et trouver le chien qui vous conviendra le mieux.
Apprenez à élever votre chiot correctement. Comme ça, si vous ne pouvez plus l’assumer, vous aurez au moins fait en sorte qu’il soit adoptable.
Pensez à toujours avoir un peu d’argent de côté pour un imprévu.
Assurez-vous que le chien puisse répondre à vos attentes.

S’il vous plaît. Parce que je suis incapable de continuer ainsi."
Revenir en haut Aller en bas
lola
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
lola

Féminin
Nombre de message : 2892
Localisation : isère
Date d'inscription : 20/03/2008
Noms de mes chiens: : Eole (border) et Kézak ( chien loup tchèque), Intox (jack russel), Kern ( au paradis des borders )
Une citation que j'aime bien: : Sans la liberté de blâmer, il n'y a pas d'éloge flatteur (Beaumarchais)

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyDim 03 Aoû 2014, 11:38

Je comprends parfaitement le problème parce que j'y suis confronté. D'abord, ce chien je le connais, au refuge où je fais du bénévolat, il y en a plusieurs...Ils ont grandi et sont ingérables, quand je me bats avec lors des sorties, ben oui, faut bien qu'ils sortent de leur 5 m2 où ils deviennent dingues, je me dis que personne n'en voudra jamais, que ça fait 6 mois ou 1 an qu'ils sont là, que leurs pbs s'aggravent et qu'ils sont en fait inadoptables, je serais prête à les euthanasier moi-même. Ouvrir leur cage et leur mettre la laisse est une épreuve, les sortir en laisse est un cauchemar, ils ne sont pas éduqués et sont opposants dès qu'on les contrarie, jamais je ne ramènerais un tel chien chez moi...Et puis il y en a un autre, le même, mais lui il est vieux maintenant, ça fait des années qu'il est dans ce refuge, il a 11 ans...
Et puis je connais ce chien, parce qu'il est chez moi, jeune clt déjanté et destructeur, volontiers agressif par peur, castré à 5 mois pour limiter les dégats, qui a déjà pincé un copain de mon fils. Mon jardin est un bunker avec clôture électrique et tout le bazar, le chien porte un CE dès qu'il est lâché à l'extérieur car même s'il est obéissant la plupart du temps, il n'a plus aucun rappel quand l'instinct de prédation le submerge. Il est en chenil lors de nos absences, dort en cage, est enfermé et puis lâché sous haute surveillance quand nous avons des invités.
Alors oui, il est sublime, avec lui, je touche le sauvage, le primitif, la nature brut; quand il court à perdre haleine dans les alpages déserts, je l'admire, la force couplée à l'élégance, une merveille...Maintenant, il a 14 mois, il commence à se poser, son amour pour moi est infini, il est mon ombre et je suis son esclave. Ma vie est, finalement régentée par ses besoins; pour que ça se passe bien, j'ai du m'adapter, faire des concessions. Je souhaite déménager, c'est impossible, il ne peut vivre correctement dans un autre environnement. Il est fabuleux mais ses exigences sont énormes et le prix à payer est considérable. Voilà, je me suis offert mon rêve, je le vivrai jusqu'au bout et je ne regrette rien, mais plus jamais...Je connais très bien les chiens et pourtant il m'a fallu plus d'un an et bcp bcp bcp de travail, de temps et d'argent pour en faire quelque chose de gérable parce qu'avec ce type de chien, les pbs prennent immédiatement des proportions énormes. Je connaissais bien la race, je me suis documentée pendant des mois, j'ai selectionné soigneusement l'élevage et la portée et pourtant que ce fut dur!!!
Mais, voilà, dès que nous croisons du monde, c'est la même fascination et comme il est maintenant bien dans ses poils, qu'on peut le toucher, quand je mets en garde contre les problèmes, on me dit tj, oui mais ils ne sont pas comme ça, le votre, il est super...
Alors, Robert, ton histoire raisonne fort pour moi, mais je crois que personne n'y pourra jamais rien...
Ton véto peut déjà préparer sa prochaine piqûre et moi je continuerai à sortir ces chiens dont personne ne voudra jamais, si je tenais ceux qui les ont élevés...
Revenir en haut Aller en bas
Rita35
Posteur très inspiré
Posteur très inspiré
Rita35

Féminin
Nombre de message : 167
Localisation : Bruz
Date d'inscription : 23/07/2014
Noms de mes chiens: : Ustie (shetland) Vichka (lapinkoïra) BaJin (lapphund) Orna (BC)

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyDim 03 Aoû 2014, 11:54

Un écrit que chacun devrait avoir lu avant d'acquérir un chien
Revenir en haut Aller en bas
Wawa
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
Wawa

Féminin
Nombre de message : 2101
Localisation : Seine-et-Marne 77
Date d'inscription : 07/08/2010
Noms de mes chiens: : Nouka MalixRantamplan 11 ans; Folk BC 7ans ; ET HAVANE! xAussie, 4,5 ans! on se souvient aussi de Lou xBC (2001-2017) et Taïga (2001-2008)
Une citation que j'aime bien: : Ne faites pas l'erreur de traiter vos chiens comme des humains, car ils vous traiteront comme des chiens -Martha Scott-

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyDim 03 Aoû 2014, 13:10

Et il ne parle pas de ces centaines de chatons en parfaite santé euthanasiés tous les jours parce que leurs "maitres" ne veulent pas se fendre d'une centaine d'euros pour stériliser son animal?
Euthanasiés, ou abandonnés sur des aires d'autoroute, des sous-bois, des lotissements, ou carrément balancés chez un particulier ou devant un refuge, une clinique vétérinaire?
Ceux tués de façon barbare, non soignés, grossissant les refuges encore et encore pour quoi?
Pour un défaut de stérilisation!
Faites stériliser vos chats par les Dieux!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyLun 04 Aoû 2014, 12:18

Ce qui me choque c'est qu'un véto accepte d'euthanasier un chien aussi facilement ... je ne parle pas de "ce" cas précis ... mais quand on récupère un chiot de treize mois qu'un véto allait euthanasier, qu'un autre l'a été, sur les simples dires de son éleveur ... bah on se demande comment un véto peut prétendre au droit de vie et de mort sans que d'autres instances soient consultées ...
Revenir en haut Aller en bas
MauD
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
MauD

Féminin
Nombre de message : 2639
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 03/11/2008

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyMar 05 Aoû 2014, 08:50

loradi a écrit:
Ce qui me choque c'est qu'un véto accepte d'euthanasier un chien aussi facilement ... je ne parle pas de "ce" cas précis ... mais quand on récupère un chiot de treize mois qu'un véto allait euthanasier, qu'un autre l'a été,  sur les simples dires de son éleveur ... bah on se demande comment un véto peut prétendre au droit de vie et de mort sans que d'autres instances soient consultées ...

Je suis bien d'accord, chacun fait avec sa conscience, mais alors qu'on punisse plus sévèrement les gens qui abandonnent leur animal ou qui les tuent ou les font abattre par "le copain chasseur" ou autre ami bien intentionné...
Revenir en haut Aller en bas
http://maud.et.vodka.free.fr
Wawa
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
Wawa

Féminin
Nombre de message : 2101
Localisation : Seine-et-Marne 77
Date d'inscription : 07/08/2010
Noms de mes chiens: : Nouka MalixRantamplan 11 ans; Folk BC 7ans ; ET HAVANE! xAussie, 4,5 ans! on se souvient aussi de Lou xBC (2001-2017) et Taïga (2001-2008)
Une citation que j'aime bien: : Ne faites pas l'erreur de traiter vos chiens comme des humains, car ils vous traiteront comme des chiens -Martha Scott-

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyMar 05 Aoû 2014, 12:06

Il est difficile pour un véto de ne pas euthanasier un chien dangereux car il porte une charge de responsabilité en cas d'incident.
Sachant qu'en plus les refuges sont saturés, que faire d'un chien gâché ou pathologique?
Qui va s'en occupé? Qui va prendre le risque? Pour en faire quoi alors que beaucoup de ses congénères canins moins exigeant poireautent en refuge? 
Le problème est à prendre en amont, lors de l'achat du chien et son éducation.

J'ai eu le cas d'une connaissance avec son chien. L'animal est devenu extrêmement agressif suite à une contrariété (son maitre a juste déplacé son os du passage) lorsque le chien abordait ses un an et demi. Depuis, il montait direct en crise de furie d'une violence inouïe pour un simple regard qui lui revenait pas.
A noter que ce chien n'a jamais été frappé.
Son maitre a fini 3x aux urgences avec des drains à plusieurs endroits.
Aucun comportementaliste, spécialiste ou éleveur (car ce chien était de race), même une association spécialisé pour cette race n'a voulu le reprendre tant il était dangereux. 
Cette connaissance était mère de famille avec deux enfants. Elle a tout de même essayé de garder son chien 1 mois malgré ces agressions. Malheureusement, à la 3ème, ils n'ont pas eu le choix.
Ils sont allé chez leur véto traitant qui a refusé... Tout net.
C'est déjà très dure de faire eutha son chien agressif avec un mari à l’hôpital... alors se retrouver dépourvu comme ça!?
Il a fallu qu'elle contacte personnellement la véto comportementaliste qui avait ausculté le chien à plusieurs reprises pour qu'elle ouvre exceptionnellement son cabinet afin de piquer le chien.
Cette véto ayant vu l'animal, elle n'a pas hésité.

Ce chien était un beau Terre-Neuve de 60kg.
Nous ne savons pas ce qui lui ait passé par la tête...
Revenir en haut Aller en bas
chloé
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
chloé

Féminin
Nombre de message : 6519
Localisation : 83 mons haut var
Date d'inscription : 11/09/2007
Noms de mes chiens: : chloé, théo, argos, florette...et bientôt h'idylle
Une citation que j'aime bien: : à chacun sa vérité

Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire EmptyMar 05 Aoû 2014, 23:50

un jour j'étais chez mon ancien véto, pour un de mes chats, et je vois son assistante promener un jeune parson sympa et très vif, curieuse je pose des questions : le chien a 8 mois, lof de bonnes origines, il a été amené par ses propriétaires pour être euthanasier, car il était trop nerveux et attaquait le gamin, pour qui il a été offert....le véto en question qui ne l'a pas euthanasié, l'a gardé avec l'accord des proprios et l'a replacé...

_________________
Le cri du cœur d'un vétérinaire Dsc_3715Le cri du cœur d'un vétérinaire Dsc_3716Le cri du cœur d'un vétérinaire Argosb14Le cri du cœur d'un vétérinaire Idylle12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty
MessageSujet: Re: Le cri du cœur d'un vétérinaire   Le cri du cœur d'un vétérinaire Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cri du cœur d'un vétérinaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chevre maigre avec difficultées des articulation!!
» homéopathie pour agnelage
» [Maison] Maison M par Morph4
» livres sur santé et élevage des chèvres
» Cane et poule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Border Collie Forum :: VIVRE AVEC UN BORDER COLLIE: QUESTIONS ET INFOS DIVERSES :: Education-Comportement-
Sauter vers: