Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des rubriques et données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum





Bienvenue sur le forum n°1 dédié au Border Collie. Plus de 10000 membres y ont participé, et plus de 10 ans d'ancienneté...
 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion



L'ATROPHIE PROGRESSIVE RETINIENNE


Qu’est-ce que l’APR
L’APR, Atrophie Progressive de la Rétine, est le nom donné à plusieurs maladies qui affectent les yeux de manière similaires et conduisent progressivement et habituellement ( mais pas toujours ) à la cécité totale , par destruction progressive des cellules qui tapissent le fond de l'oeil, qu'on appelle la rétine.
La race Border collie est touchée par la forme dite "centrale" ( affecte la zone centrale de la rétine essentiellement ).
Toutefois, la prévalence de cette maladie a considérablement diminué depuis les années 1970, au point qu'elle a d'ailleurs quasiment disparu dans de nombreuses zones géographiques d'Europe et d'Amérique. De fait, elle semblerait en cours de disparition chez le Border Collie.
Cette disparition de la maladie est considéré par beaucoup de scientifiques étant comme liée à des modifications de manière favorable de certains facteurs environnementaux, qui entrent également en jeu dans le développement de la maladie. Ces facteurs semblent essentiellement liés à l'alimentation, et on incrimine en particulier la Vitamine E, dont une carence favoriserait le développement de la maladie chez les sujets homozygotes pour le gène en cause.
Quelle que soit la cause de cette amélioration de la situation, il demeure essentiel de continuer à pratiquer une prévention basée sur la réalisation de tests chez tout potentiel reproducteur afin de limiter la transmission du gène en cause.

Mode de transmission
L'APR est une maladie génétique liée à un gène récessif localisé sur le chromosome sexuel X.
Cela signifie, d'une part, que les mâles porteurs du gène l'ont toujours hérité de leur mère, qu'ils développent toujours la maladie et transmettent le gène à toutes leurs filles, mais jamais à leurs fils, et d'autre part, que les femelles ne développent la maladie que si elle sont homozygotes ( c'est à dire si elles ont hérité du gène de leur 2 parents ). Ces femelles homozygotes transmettront le gène à tous leurs descendants, leurs fils seront donc systématiquement atteints. Les femelles hétérozygotes ( qui n'ont hérité du gène que d'un seul de leurs parents ) ne développent pas la maladie, mais transmettront le gène à la moitié de leurs descendants. Ceux de leurs fils qui en hériteront développeront la maladie. Il y a donc beaucoup plus de mâles que de femelles atteintes...


Signes cliniques , évolution et traitement
les signes apparaissent classiquement entre 2 et 5 ans.
Comme l'indique son nom, l'APR évolue de manière progressive. Les premières cellules touchées sont celles qui permettent la vision nocturne puis les autres suivent.
En conséquence, le premier signe de la maladie est une baisse de la vision nocturne ou à faible luminosité.
S’ensuit une diminution progressive du champ visuel de jour le chien voit moins bien sur les côtés ) , jusqu’à la cécité totale.
Ce processus de diminution de l’acuité visuelle s'étale généralement sur plusieurs années, ce qui permet au chien de s’y habituer et de développer ses autres sens pour compenser la perte progressive de la vision. De ce fait, les maîtres ne s’aperçoivent généralement pas de la progression de la maladie avant qu’elle ne soit déjà bien avancée, d’autant qu’elle n’est accompagnée d’aucune douleur, gène ni sensation d’inconfort.
Il n’existe aucun traitement pour enrayer ou stopper cette maladie.

Dépistage
L'APR centrale ne peut aujourd'hui être dépistée que par la réalisation d'un examen qui se déroule au cabinet d'un vétérinaire ophtalmologiste. Cet examen est l'Electro Rétinogramme ( ERG). Il permet de mettre en évidence un processus dégénératif en cours. De ce fait chez un chien , même amené à développer la maladie, il ne met rien en évidence tant que la dégénérescence n'a pas commencé.
C'est pour cette raison qu'il est fortement conseillé de faire réaliser ce test chaque année , jusqu'à au moins 5 ans d'âge, pour tout chien amené à reproduire.
Les femelles hétérozygotes ne développant jamais la maladie, il est impossible à l'heure actuelle de les diagnostiquer comme telles. En revanche les règles de la génétique font que tout chien issu directement d'une femelle atteinte par l'APR est automatiquement porteur du gène. Il le transmettra donc à la moitié de ses descendants s'il reproduit. IL en va de même pour toutes les filles d'un mâle atteint.