Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des rubriques et données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum





Bienvenue sur le forum n°1 dédié au Border Collie. Plus de 10000 membres y ont participé, et plus de 10 ans d'ancienneté...
 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion

Partagez | 
 

 Ouaf !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Ouaf !   Ven 31 Jan 2014, 15:19

Salut à tous

Je suis habitée d'un incommensurable amour pour les animaux en général depuis ma plus tendre enfance, les chiens plus en particulier, et je dois bien l'avouer, très singulièrement éprise du Dogue-Allemand qui est aux antipodes du Border Collie. Depuis près de onze ans, mon mari et moi avons ainsi partagé notre vie avec une chienne géante et pantouflarde. Mais aussi une chatte qui a carrément squatté notre maison... et nos coeurs. Ceci pour dire que je ne suis pas une passionnée du Border Collie, proprement dite comme vous semblez l'être ici pour la plupart. Je ne découvre cette race que depuis un peu plus d'un an. Depuis que nous en avons accueilli un à la maison...

Ironie ou signe étrange du sort, il s'appelle Scoubidou, alias Scoubi. J'ai tendance à l'appeler mon p'tit bout car comparé à notre dogue de soixante kilos qui pouvait poser sa tête sur la mienne en se dressant sur ses pattes arrières, il est vraiment tout petit. Je parle d'elle au passé car la faucheuse me l'a arrachée, avec beaucoup de brutalité, il y a trois mois... Ce que j'ai beaucoup, beaucoup, vraiment beaucoup de mal à supporter... Bref, je m'égare... Ce n'est pas pour vous parler d'elle que je me manifeste aujourd'hui mais de Scoubi, sans lequel toutefois je dois bien l'avouer, je crois bien que je me serais effondrée sous le poids de mon chagrin.

Pour la petite histoire, il s'agit d'un chien que mon mari et moi avons adopté alors qu'un membre de notre famille envisageait de l'abandonner à la SPA pour avoir pincé son petit garçon. Autant dire qu'il était voué à être euthanasié. Du reste, les circonstances exactes du fait incriminé étaient (et sont demeurées depuis) très floues, la mère ayant laissé le bambin et le chien seuls dehors et sans surveillance... Lequel enfant (roi) est reconnu par tous ceux qui le connaissent bien comme particulièrement turbulent en général (du genre à gifler sa mère quand elle le dispute) et brutal avec les animaux (il a été surpris plusieurs fois à faire du mal à d'autres chiens ou chats). En outre, s'il présentait effectivement une marque sur la joue, décrite comme une sorte de griffure, cette blessure était somme toute superficielle puisqu'elle n'a pas necessité la moindre consultation médicale.

Par ailleurs, nous connaissions aussi des conditions de vie de ce chien qu'il était plus ou moins livré à lui-même dans le jardin et dans une pièce assez minuscule pour qu'entre "mauvaises langues" elle soit qualifiée de placard, qu'il souffrait sans doute encore plus de solitude depuis la mort de son compagnon à quatre pattes, que l'accès à la maison lui était interdit, que son maître était très pris par son travail et que sa maîtresse avait déjà largement montré des signes avant-coureurs de son désintérêt (pour le moins) à son égard (refusant d'investir dans des frais de véto alors qu'il était rentré d'une fugue visiblement abîmé, par exemple).

Voilà, en gros ce que nous savions de ce pauvre chien, âgé d'environ trois ans à l'époque, et ce qui nous a amenés à proposer de le recueillir sous réserve que ça se passe pacifiquement avec notre chienne et notre chatte. Mon mari avait déjà passé du temps avec lui, chez eux, à jouer à la balle, quand il devait sortir pour fumer notamment, et il se sentait confiant. Pour ma part, je ne l'avais que très peu vu, n'étant passée chez eux qu'une ou deux fois.

Le test a donc eu lieu, il a eu peur de ma chienne sur le moment mais a semblé se soumettre à elle (position sur le dos, léchage de babines) et les voilà partis à jouer ensemble. Notre chatte était méfiante et se réfugia dans une de ses cachettes mais il ne montra toutefois aucun signe d'agressivité envers elle. Donc, son déménagement a eu lieu. Au départ de son maître, bien qu'un peu perdu sur le coup, la séparation n'a pas semblé le traumatiser particulièrement. Je m'attendais à ce qu'il "pleurât", à ce qu'il l'attendît à la porte peut-être des jours durant, à ce qu'il essayât de s'enfuir pour rejoindre son ancien foyer... Mais non. Après quelques instants, il s'en alla gambader avec notre chienne et explorer son nouvel environnement avec un certain enthousiasme.

Je travaillais alors l'équivalent d'un gros mi-temps en indépendante (je suis en arrêt actuellement) et pour une grande part à la maison, donc c'est surtout moi qui en ai eu la charge quotidienne.

Les premiers jours, je me suis donc évertuée à établir un bon contact, lui donner des repères et lui enseigner les règles de la maison, non sans bien-sûr le laisser s'acclimater à son rythme et jouer longuement à la balle. Ce dont il raffole. Je constatai alors qu'il ne comprenais pas le langage de base, à part "va dehors" et venir quand on l'appelle. Du reste, il était très nerveux dans son attitude à la maison et refusait catégoriquement son panier. Il avait tendance à se poser sous mon bureau, que j'y fusse ou pas, et près du matelas de ma chienne ou à moitié dessus. Je n'ai guère insisté à le déloger pour ne pas risquer de le brutaliser.

En quelques jours, deux ou trois, il se référait néanmoins très nettement à moi et me suivait un peu partout (sauf la chambre que je lui ai interdite tout de suite et quand je cuisine, je ne le veux pas dans mes pattes, nous n'avons qu'une "grande" pièce à vivre, notre chambre et une autre pièce où nous ne sommes que rarement). Il fut également très vite fort demandeur de câlins. Au début, j'y répondais et petit à petit, je m'en suis servie pour lui apprendre à s'assoir, se coucher, descendre, etc... Mais aussi que si je dis "non pas maintenant", il doit attendre et "ça suffit", il lui faut accepter la fin du câlin.

Comme ça se passait quand même plutôt bien et qu'il semblait être à son aise avec nous tous, j'entrepris de démêler tous les noeuds de sa fourrure... Dur, dur... D'une part, il y en avait un paquet et d'autre part, il ne connaissait pas la brosse... Mais peu à peu, au fil des jours, j'ai fini par y arriver, sur le corps du moins (pas la queue). Et ainsi, je découvris qu'il était plein de tiques ! Nous lui en avons enlevé une bonne vingtaine (avec l'outil adéquat), les plus grosses et mal nichées (oreilles, bistouquette, entre les orteils...), dont une énormissime derrière, prèsque sous, un coussinet qui l'indisposait jusqu'à causer un boitement parfois. Pendant cette manipulation, il a émis des grognements, vraiment menaçants. Nous lui avons signifié que nous n'étions pas contents, l'un qui le tenait par un "dis-donc !" et l'autre qui opérait d'un "oh ! Calme !". Il fallait la lui enlever celle-là, ce n'était pas possible qu'il attende plusieurs jours l'effet du traitement car elle lui était visiblement douloureuse. Aussitôt fait, en dépit des grognements, nous l'avons laissé tranquille.

Suite à quoi, ayant traité tout le monde et la maison, je lui bricolai un panier de rechange avec un très grand carton à légumes que j'ai isolé, puis recouvert et dans lequel j'ai placé une couette de ma chienne. C'était douillet. Il l'appréciait. Mais il l'appréciait tellement qu'il s'est mis le défendre. Il émettait des grognements sourds et son regard devenait dur quand on s'en approchait de trop près alors qu'il s'y trouvait et il a chiqué notre chienne qui s'était aventurée à l'y renifler (lui ne se gênait pourtant pas pour aller lui lécher ses grandes babines dans le sien si l'idée lui venait). Nous avons gueulé, je pourrais le dire moins grossièrement mais le mot convient bien. Il a fini par la lâcher mais a grogné de façon franchement menaçante sur nous du coup et ce, pendant un moment. Même quelques minutes après que tout fût redevenu calme, dès qu'on le regardait, il grognait (en position couchée). Notre chienne n'a, quant à elle, pas répliqué (heureusement !) et est partie se réfugier dans son coin. Là, nous n'avons pas apprécié du tout et ce fût vraiment une grosse frayeur...

Après, peut-être était-ce une affaire de chiens qui dépassait notre entendement, nécessaire à leur relation à eux deux car leur relation a changé ensuite. Chacun vivait davantage sa vie de son côté alors qu'ils étaient tout le temps collés ensemble en général jusque là, souvent à faire les fous. Mais parfois elle en avait marre et le plaquait au sol. Parfois, c'est lui qui en avait marre et pignait un coup avant de partir en courant (comme elle était une molasse, elle ne le suivait pas et ça, il l'avait bien compris).

Mais cet incident n'a pas été le seul. Un matin, je l'ai sorti un peu pour qu'il se soulage comme tous les matins avant d'aller dormir (je suis en décalage horaire). Il faisait un peu frais, alors j'ai détâché mes cheveux pour me réchauffer le cou. Quand il est revenu vers moi, je me suis penchée vers lui pour le féliciter, comme d'habitude lorsqu'il allait bien pisser sur l'herbe (et non la terrasse, le mobilier...). Il s'est mis à me grogner dessus avec ardeur. Je me suis redressée, j'ai remis une distance entre nous et je lui ai dit sur un ton désinvolte, "allez, on rentre". Il s'est dirigé vers la porte mais en continuant à grogner de plus belle et me surveillant du coin de l'oeil. Je serais bien passée devant lui mais sur le coup, je me suis dit que lui tourner le dos n'était pas une bonne idée. Alors, je restais derrière lui en lui répétant d'aller au panier car il a hésité une fois sur le seuil de la porte, à le franchir. Il l'a finalement passé mais toujours en grognant. Je suis arrivée à mon tour au niveau de la porte et là, il s'est arrêté net d'avancer vers son panier (qui est à quelques mètres de là), s'est retourné vers moi (à environ deux enjambées de lui) et s'est mis à trembler comme une feuille, avec toujours ses grognements mais de plus en plus forts et appuyés. Son regard était dur, noir... Terrifiant... Ses oreilles plaquées en arrière... Je ne saurais le décrire avec exactitude, il était comme tétanisé, complètement terrorisé et sans aucun doute, prêt à me mordre... Je ne cache pas que j'avais peur moi aussi et que je ne l'ai certainement pas bien dissimulé. Je suis restée là et lui ai redit d'aller au panier très calmement mais ses grognements et tremblements sont devenus encore plus violents. Je ne savais pas quoi faire, je n'osais pas avancer, j'ai reculé d'un petit pas en espérant qu'avec un peu plus de distance entre nous, il se sentirait mieux. J'avais des palpitations très difficiles à contrôler et je pense qu'il le sentait, que mon malaise peut-être intensifiait le sien. Et puis, j'ai vu sa balle qui était à deux pattes de lui alors je lui ai demandé où elle était. Il a été surpris, ses oreilles se sont un peu redressées. J'ai saisi la perche. "Hein, elle est où ta balle ? Va la chercher". Son regard s'est radoucit en une fraction de seconde et la suivante, il ne tremblait plus, il a pris sa balle et la crise s'est ainsi éteinte aussi vite qu'elle s'était allumée. Je n'ai toutefois pas pu m'occuper de lui longtemps là, je n'étais pas bien du tout, je la lui ai lancé deux ou trois fois, pour qu'il ne se sente pas trompé surtout, et je suis allée mettre son panier dans la pièce où il dort en notre absence (nous ne pouvions raisonnablement pas les laisser seuls ensemble sans surveillance mais c'est une vraie pièce de la maison, une seconde chambre le lit en moins dont on se sert surtout pour stocker des papiers et autres affaires, parfois comme bureau d'appoint quand je dois recevoir quelqu'un pour mon travail).

Avant cela, il avait déjà émis plusieurs fois des sons qui ressemblaient à des grognements mais moins marqués, plus brefs, assez sourds, et ne connaissant pas bien le chien, je n'étais pas sûre de leur connotation agressive. Pour autant, je n'ai pas été jusqu'à vérifier, en le touchant à ce moment-là par exemple, car mon instinct me disait de ne pas tenter le diable disons. Cela arrivait parfois pour une raison évidente (brossage de la queue par exemple) ou comme ça, sans qu'il ne se passât rien de particulier. Mais je pense que mon instinct ne m'a pas trompée. Le plus souvent, c'était en soirée, quand il était au repos et que je m'approchais de lui ou le regardais d'une certaine façon (je n'ai pas identifié laquelle parce-que j'avais l'impression de le regarder de manière ordinaire). Il grognait également alors qu'il mangeait quand ma chienne s'approchait de lui (enfin, pour lui, de sa gamelle je suppose, peut-être que son ancien compagnon au caractère bien trempé lui piquait-il une partie de sa ration) -enfin elle passait à côté plus exactement, sans s'intéresser forcément à lui- et une autre fois pour tenter de lui dérober son os alors que je lui en avais donné un à lui aussi mais il s'en était désintéressé préférant l'autre (de vieux os à moelle, pas des os de table). Ma chienne partageait sans problème ses affaires et d'ailleurs, elle le laissait venir sans broncher, mais pour attraper l'os qu'elle ne rongeait plus dans l'instant, il devait passer devant sa gueule. Je ne disais rien mais quand il a grogné sur elle de la sorte, je lui ai interdit d'y toucher et je l'ai renvoyé dans son panier en lui remettant le sien sous le nez. Mais c'est l'autre qu'il voulait, enfin celui de la chienne parce-que j'ai inversé les deux pour voir s'il serait ainsi contenté mais non. Alors, pour éviter un conflit inutile, j'ai tout rangé et pris le parti de ne le leur donner que quand je me couchais et qu'ils étaient donc dans une pièce différente fermée.

Par ailleurs et en parallèle, je me suis retrouvée confrontée à des signes évidents de "traumas" qui confirmèrent ce que je savais déjà sur sa vie mais pourraient raconter aussi des choses plus graves que nous ignorons. Notamment, un jour il s'est trouvé que j'ai balayé en sa présence et à proximité de lui. Il a gémi et s'est enfuit en grognant, l'air vraiment très effrayé, la queue entre les jambes. Le balai était non loin de son panier et si ça se trouve, c'est pour ça aussi qu'il ne voulait pas y être... Une fois que j'ai vu cela et ai déplacé le balai, il a mieux accepté cette place... Quant à mes cheveux, si je les détachais à nouveau à ses côtés, sans l'approcher ni rien, il ne grognait plus franchement mais il s'enfuyait pareillement très loin de moi s'il le pouvait ou se couchait au panier avec un regard fuyant qui disait bien que ça n'allait pas (il a un regard franc la plupart du temps). A un réveil, j'ai oublié de les attacher et alors qu'il se précipitait vers moi comme à chaque fois pour son petit bonjour festif avant de sortir, il a freiné (littéralement) et m'a esquivée en se faufilant limite ventre à terre jusqu'à dehors... Son ancienne maîtresse a des cheveux longs elle aussi...

Il y a comme cela d'autres "petites" choses, comme le fait qu'il eût du mal à sortir seul et surveillât la porte quand il le faisait redoutant clairement que je la fermasse et si je le faisais ou si je disparaissais de son champ de vision, il interrompait tout (y compris le pipi !) et revenait en vitesse comme un fou en pleurant... Je pense que c'est parce-qu'il avait peur de se retrouver enfermé dehors. Cela s'est très nettement arrangé avec le temps mais si la chienne y était aussi seulement...  

Il avait également tendance à lécher en permanence nos mains mais cela s'est pas mal estompé, il comprend quand on lui dit d'arrêter à présent et reste détendu (il y a encore quelques mois, il arrêtait de nous lécher mais cela l'agitait).

Lorsque je partais, par contre, il pleurait beaucoup bien qu'en compagnie de mon mari. J'ai énormément travaille ces "petits problèmes" et le défaut d'apprentissage élémentaire qui ont grandement évolué dans le bon sens mais les grognements et les risques de dérapage allant de pair, c'est quand même un autre registre...

Un soir, il s'est mis à pisser le long d'un meuble. Il l'avait déjà fait mais n'en ayant jamais été témoin, je ne l'avais pas disputé. Quand je lui ai dit "non !", il s'est arrêté net mais cela l'a désagréablement surpris et il a répondu en me grognant dessus. Je suis allée vers lui en disant que "le pipi c'est dehors", certes le ton un peu haut et droite dans mes chaussons, mais je voulais juste le saisir pour le sortir de sorte qu'il comprenne et aille finir aussi. Il s'est couché sur le dos le long de la porte et grognait de telle manière et me lançait un tel regard à la fois terrifié et menaçant... Tss, du coup, je n'ai pas osé le toucher. Il est de petite taille mais quand même... C'est impressionnant et ni mon mari, ni moi, ne nous sentons à la hauteur pour engager un affront physique avec lui. Si ça doit arriver, nous n'aurons d'autre choix mais là, nous évitons de le repousser jusque dans ses retranchements.

Cet aspect précis de lui avait jeté un froid, autant être honnêtes, et nous nous sommes demandé comment cohabiter sereinement dans ces conditions et si ce serait vraiment possible un jour. Nous avions un sérieux doute quant à notre capacité à supporter ce problème s'il perdurait ou s'aggravait. La difficulté majeure étant qu'il nous paraîssait imprévisible finalement et devoir faire attention à nos gestes était une contrainte difficile. Il pouvait paraître bien, même les quatre pattes à l'air, avec une expression toute mignonne et à notre approche se mettre à grogner et durcir son regard. Comme en situation identique, il pouvait tout antant accepter un câlin sur son bidon.

C'était terriblement délicat à anticiper et à gérer. Du reste, j'ai développé une certaine appréhension, ou du moins me gagnait-elle parfois en plein apprentissage quand ça coinçait notamment, j'hésitais à insister, je n'osais pas le manipuler ou quand après avoir fait un câlin à ma chienne, j'allais vers lui pour lui en donner un aussi, car j'ai toujours été soucieuse d'établir une équité. Je trouvais son regard changeant et complexe à décrypter. Je ne pouvais pas m'y fier, ayant déjà cru y lire que c'était ok pour le câlin et que finalement, il avait grogné à mon approche. Cercle vicieux peut-être s'il sentait que j'appréhendais sa réaction aussi.  

Enfin, il y aurait encore beaucoup à dire sur lui... Comme le fait que ses dents n'étaient pas en très bon état non plus, ceci dû au fait qu'il était nourri avec des croquettes pour grand-gabarit, donc inadaptées à sa petite taille (elles ont meilleur aspect depuis que je lui fais moi-même sa gamelle), qu'il était trop maigre aussi et qu'il n'a pas dû avoir tous les nutriments dont il avait besoin pendant sa croissance (il est court sur patte, me semble-t-il)... Mais mon message est déjà bien long (un peu dans le désordre mais j'espère que la chronologie est toutefois à peu près claire). Donc, voilà pour la petite histoire qui m'a amenée sur ce forum au départ, c'est-à-dire, il y a plus d'un an. Des recherches autour de ce type de manifestations d'agressivité et du Border Collie aussi en général, pour savoir quelle attitude adopter en situation, comment nous donner (à lui et nous) assez confiance pour que cela n'arrive plus...

Je ne suis pas sûre que le détourner comme je l'ai fait dans l'urgence (avec la balle) ou l'ignorer et vaquer à mes occupations en cas de grognements "moins menaçants", depuis son panier par exemple, aient été les meilleures façons de faire progresser la situation. En ce sens que je ne réprimais pas son grognement parce-que je me dis qu'au moins ainsi me prévient-il mais j'ai le sentiment que si cela a évité la morsure avec la perte de confiance peut-être irréversible qu'elle engendrerait de part et d'autre, cela peut tout autant le conforter dans l'idée que par ses grognements il jouit d'un certain contrôle qui devrait nous revenir à nous. Approcher de son panier quand il s'y repose ne doit pas constituer un danger de morsure, ce n'est pas sain quand même... J'ai essayé de le bluffer, à un moment où il était réveillé et m'observait, en y allant avec une gourmandise bien visible en main pour que mon intention pacifiste soit bien identifiable pour lui, en ce cas pas de souci. Puis, j'ai alterné avec et sans gourmandise. Il ne grogne plus ainsi aujourd'hui mais est-ce vraiment un comportement que je puisse juger comme stable à long terme ? Je n'avais jamais procédé avec un appât alimentaire auparavant pour éduquer/élever mes chiens.

Cela dit, notre relation ne s'est pas non plus résumée à cette tension. Un lien très fort s'est tissé entre nous. En plus d'un an à présent, j'ai passé énormément de temps avec lui et nous nous aimons profondément. Il a une bonne relation avec mon mari et la chatte, même si la tournure de leurs jeux me fait peur parfois (il arrive que je le stoppe dans son élan, s'il la coince dans un coin comme un bourrin et qu'elle s'en plaint). Il est beaucoup plus serein globalement et sait se tenir calmement sur demande. Je lui ai appris plein de choses ; à sauter, descendre, donner la balle plus près de la main, la chercher, la rentrer quand on a fini de jouer, aller au panier sur demande et y rester, ne pas sentir tous les culs qui lui passent sous le nez à tout bout de champ (pénible ça !), arrêter une action, comprendre et répondre quand on lui demande s'il veut faire pipi (j'essaie de lui apprendre à "me le dire" comme le faisait ma chienne mais s'il la comprenait très bien elle et la rejoignait, il n'en a pas acquis l'initiative), s'asseoir, se coucher... Passer en dessous (mes jambes par exemple), faire le tour de... Différencier des objets... Bref... Il est très intelligent, c'est même une éponge ! Son attention n'est pas trop difficile à capter et il apprécie ces moments-là. Moi aussi.

Nous avons un grand jardin où il peut gambader à son aise et nous ne sommes pas maniaques alors du moment qu'il respecte mon coin potager (maintenant qu'il a compris à quoi sert son allée centrale), il peut bien y faire ce qu'il veut. Il a creusé un léger trou au pied d'un arbre où il aime aller se poser et m'y accepte même à ses côtés maintenant... Je vais lui bricoler un petit parcours d'obstacles (avant que la question me soit posée, je suis trop ermite et asociale, disons en résumer, pour m'intégrer à un club) et il y a des bois, forêt et champs par chez moi où faire des balades. Sauf que les promenades ne sont pas possibles pour l'instant... (Voir plus bas)

Je me suis un peu dispersée dans tous les sens, je crois... Tout cela pour vous exposer la situation qui fût la nôtre. Scoubi est devenu un chien plutôt bien dans ses pattes en comparaison avec ces moments difficiles et il a quand même une énorme confiance en nous, c'est indéniable (nous pouvons tous approcher sa gamelle par exemple maintenant et même y toucher, ce qui n'est pas anodin). Je tiens une place toute particulière pour lui, c'est certain aussi. Et lui pour moi aussi, il est vraiment génial et très aimant.

Mais le fait est que depuis que notre dogue-allemande est morte, nous avons réalisé qu'une part de cette confiance qu'il nous avait accordée ou du moins de son bien-être acquis auprès de nous s'appuyait aussi sur elle. Pour sûr, sa disparition l'a perturbé...

Maintenant qu'elle n'est plus là, de nouveau, il craint de sortir tout seul. Il faut au minimum que je me mette sur le seuil de la porte et/ou que je ne la ferme pas. Pas à chaque fois, mais presque. Du reste, il ne m'a jamais laissée coiffer sa queue plus de quelques secondes (elle a deux locks du coup, je les couperais bien mais les ciseaux l'effraient tellement que ça me fait peur de le forcer). Et je suis confrontée à un sérieux problème en voiture. Il y entre bien et avec enthousiasme même. En revanche, il ne veut pas en sortir et devient menaçant (mais vraiment hein !) pour peu que j'essaie de l'attraper ou même de l'attirer avec une gourmandise ou la balle (dont il est fou pourtant, fou à lier !). Enfin, quand je m'absente, il pleure encore beaucoup et ce, même si mon mari est présent. Il avait déjà tendance à se comporter ainsi avant mais il finissait par passer son angoisse avec notre dogue. Or, elle n'est plus là... Je ne sais plus comment m'y prendre pour résoudre ces problèmes.

Même si de toute évidence son passé y est pour beaucoup (je n'ai pas encore revu mon beau-frère depuis mais à sa prochaine visite, une sérieuse questionnette bien approfondie et sans les gants l'attend !), je ne peux pas m'empêcher de me demander si j'ai fait quelque-chose de mal qui aurait déclenché ces états dans ces cas précis. Ou peut-être suis-je allée trop vite ? Je me suis calée sur lui, j'ai été et suis toujours attentive et je le respecte quand il décroche, mais bien qu'entrecoupé de temps libres et de siestes, nous passons quand même pas mal de temps chaque jour à "travailler" mine de rien. Le plus souvent à travers les jeux de balle principalement (il focalise beaucoup sur la balle alors je l'utilise comme outil d'apprentissage en fait) et les câlins (dont il rafolle)... On (re)commence à danser aussi depuis quelques temps, avec un os en plastique dont il ne savait que faire, le pauvre... Je dansais beaucoup avec ma dogue et il avait fini par se mêler à nous mais pareil, depuis qu'elle n'est plus là, il semble moins confiant quand je m'agite au son de la musique (bon c'est du punk un peu hard...). Il a tendance à se coucher sur le dos plutôt qu'à danser avec moi. Alors je me pose par terre et on se la fait façon slow ou j'utilise l'os pour le faire bouger...

Faudrait-il que je lui laisse plus de temps tranquille pour s'acclimater à l'absence de notre dogue ?
Pour la voiture, pensez-vous qu'effectivement il puisse se dire que je vais l'abandonner ? Auquel cas, comment lui faire comprendre que non puisque une balle ou une friandise ne suffisent pas à l'en faire sortir (à la dernière tentative, il y est resté plus d'une heure quand même et elle était garée dans notre jardin...) ?
Pour les sorties dans le jardin, a-t-il peur que je l'enferme dehors comme il l'était autrefois ?
Et pourquoi alors qu'il adore maintenant le brossage sur tout le reste de son corps n'accepte-t-il toujours pas que je m'attarde sur sa queue ? Dois-je introduire davantage l'appât alimentaire malgré que je rechigne à utiliser cette méthode ? J'avoue l'avoir tentée et gagné quelques secondes de brossage supplémentaire mais est-ce vraiment la solution et une solution viable ?

Enfin voilà...

Si notre histoire vous inspire quelques remarques constructives, regards éclairés, conseils ou astuces, cela pourrait peut-être m'aider...


Ps : Bon, je ne me re-relis pas (enfin je vais essayer *dit la reine de l'édition de post qui n'a finalement pas pu s'en empêcher et a dû l'effacer pour corriger quelques fautes*), sinon, je ne vais encore pas poster ce jour... Comme les précédentes fois où j'ai griffonné des brouillons demeurés dans les abîmes de mon ordinateur...

Et je crois bien vous avoir écrit un petit roman... J'espère que vous aimez lire des pavés !

Enfin, sur mon avatar, c'est lui, mon tout p'tit bout.

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Kroug
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 3635
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Ouaf !   Ven 31 Jan 2014, 16:11

Waow : j'ai tout lu   
 Wink 

Tu as bien fait d'écrire un pavé car dans les questions liées au comportement, l'environnement est super important donc ça nous permet de mieux t'éclairer.

Déjà, bravo pour tes bonnes actions ! On voit que tu cherches vraiment à comprendre ce qui se passe dans sa petite tête et c'est déjà un effort énorme, tout le monde ne prend pas du temps pour ça, pourtant, c'est essentiel pour améliorer votre relation.

Et aussi... bravo pour ton intuition !
Je m'explique, tu décris à plusieurs reprises comment tu as détourné les situations (avec la balle etc...) : c'est une EXCELLENTE idée, je dirai même que c'est LA meilleure chose à faire dans ces cas là.
Tu dis aussi que ni toi ni ton mari ne vous sentiriez à la hauteur pour engager un conflit physique : tant mieux et vous avez bien raison de ne pas vous sentir à la hauteur. Quoi qu'il en soit, pour un chien au passé si lourd (vu les conséquences), engager un conflit physique ne ferait très probablement qu'empirer les choses et diminuer sa confiance en vous, cette confiance que vous avez mis tant de temps à construire.
Comme tu le dis, les choses s'améliorent et petit à petit, tu peux te permettre des choses que tu ne pouvais pas faire avant. C'est donc le signe évident que tu es sur la bonne voie donc continue ainsi.

Pour le faire de détourner les situations ou l'amadouer avec de la nourriture, une fois de plus, tu as fais confiance à ton instinct et c'est une solution idéale si ton chien trouve que les friandises sont une bonne monnaie d'échange, ce qui a l'air d'être le cas.
Il faut vraiment qu'il continue à associer votre présence au bien être, à l'agréable. Si chaque contact avec vous est synonyme de jeux, câlins, friandises, il sera d'autant plus serein et confiant. A l'inverse, si vous aviez décidé de le "combattre" par l'interdiction, les réprimandes etc..., il serait inquiet, toujours plus menaçant.

D'ailleurs, à ce sujet, tu as vu très juste : même si le grognement est signe de malaise, c'est une très bonne chose qu'il l'exprime, sinon, comme tu l'as dit, si tu lui interdit de te prévenir (car c'est ce qu'il fait), il passera à l'étape suivante : la morsure. Donc le grognement est un moyen de communication, il doit être pris comme tel. Il te dit qu'il ne se sent pas bien. Trouve la solution pour détourner la situation. La balle (j'ai le même à la maison à ce niveau !), la friandise sont d'excellent moyen pour toi de lui montrer que tu ne lui veux pas de mal.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Kroug
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 3635
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Ouaf !   Ven 31 Jan 2014, 16:22

M-I a écrit:


Faudrait-il que je lui laisse plus de temps tranquille pour s'acclimater à l'absence de notre dogue ?
Il est possible que ce repère lui manque. Je suppose qu'avec le temps et votre bonne communication avec lui, ça s'estompera...

Pour la voiture, pensez-vous qu'effectivement il puisse se dire que je vais l'abandonner ?
Moi, je ne pense pas du tout que ça ait un lien avec l'abandon mais à ce niveau, je n'arrive pas à comprendre pourquoi il peut réagir comme ça.
Par contre, tu parlais de le tirer par le collier et il y réagit mal. C'est peut être aussi lié à de mauvais souvenirs.

Auquel cas, comment lui faire comprendre que non puisque une balle ou une friandise ne suffisent pas à l'en faire sortir (à la dernière tentative, il y est resté plus d'une heure quand même et elle était garée dans notre jardin...) ?
As tu déjà essayé de faire des exercices liés à la voiture (sans la démarrer) ?
Tu le fais monter dedans, le félicite.
Ouvre toutes les portes et fais le traverser en l'invitant avec balle et nourriture....
Le tout en ayant bien le temps et en n'étant pas stressée si tu n'arrives pas à l'en faire sortir. S'il ne veut pas, tu rentre chez toi ou tu l'attend dehors avec un bouquin jusqu'à ce qu'il se décide.
Fais tout ça sans le rituel habituel (ne prend pas les clés, sa laisse, son collier), histoire de totalement "desacraliser" la voiture.

Pour les sorties dans le jardin, a-t-il peur que je l'enferme dehors comme il l'était autrefois ? je suppose...
Et pourquoi alors qu'il adore maintenant le brossage sur tout le reste de son corps n'accepte-t-il toujours pas que je m'attarde sur sa queue ? Le mien non plus n'aime pas du tout que je brosse la queue, c'est peut être un endroit particulièrement sensible et s'il a des rastas, ça demande à tirer pas mal dessus. Donc fais abstraction de l'aspect esthétique. Tu peux commencer tout d'abord par passer ta main, comme une caresse, puis quand il l'acceptera, passer avec plus de vigueur ou plus vite, puis passer une brosse ultra douce (pas avec des picots)... tout ça sur des jours et des semaines et avec une super friandises et au milieu d'un autre jeu ou du brossage du corps (tu brosses le corps normalement et au milieu, tu passes furtivement la queue dans ta main puis tu continue sur le corps)... tout ça pour le désensibiliser.
Dois-je introduire davantage l'appât alimentaire malgré que je rechigne à utiliser cette méthode ?
Si ça marche bien avec lui, ce serait dommage de s'en priver. Mais la balle est un instrument bien efficace avec lui apparemment donc tu peux alterner selon les situations et les effets que ça a sur lui.

J'avoue l'avoir tentée et gagné quelques secondes de brossage supplémentaire mais est-ce vraiment la solution et une solution viable ? tu as compris mon avis  Wink je ne repète pas

Enfin voilà...

Si notre histoire vous inspire quelques remarques constructives, regards éclairés, conseils ou astuces, cela pourrait peut-être m'aider...


Ps : Bon, je ne me re-relis pas (enfin je vais essayer *dit la reine de l'édition de post qui n'a finalement pas pu s'en empêcher et a dû l'effacer pour corriger quelques fautes*), sinon, je ne vais encore pas poster ce jour... Comme les précédentes fois où j'ai griffonné des brouillons demeurés dans les abîmes de mon ordinateur...

Et je crois bien vous avoir écrit un petit roman... J'espère que vous aimez lire des pavés !

Enfin, sur mon avatar, c'est lui, mon tout p'tit bout.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Marlotin
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 567
Localisation : 53
Date d'inscription : 21/12/2013
Noms de mes chiens: : June(bc:06.10.2013) Paprika, Sookie et Plume (les chats )
Une citation que j'aime bien: : un chien ne fait pas des chats !

MessageSujet: Re: Ouaf !   Ven 31 Jan 2014, 16:46

Bienvenue Very Happy 
Il est très mignon ton p'tit bout et ton histoire est super touchante !!!
Malheureusement je suis trop novice pour te donner des conseilles mais je suis sur
qu'ils y en a quelques uns ici qui pourrons t'aider  Very Happy 
En tout cas, comme ça tu me parait parfaitement cohérente et plutôt sur la bonne voie ...
Je sais aussi que la nourriture comme mode d’apprentissage avec un border ça marche très bien .
Voilà , je laisse là place aux initiés et j'attendrai des nouvelles de Scoubi avec impatience  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
camille-INRA
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 696
Localisation : Caen
Date d'inscription : 02/11/2013
Noms de mes chiens: : INRA et Mitsi
Une citation que j'aime bien: : La devise du chat : qu'importe ce que tu as fait, essaie toujours de faire croire que c'est la faute du chien.

MessageSujet: Re: Ouaf    Ven 31 Jan 2014, 21:20

Moi aussi j'ai tous lu ... enfin presque j'avoue avoir sauté une ou deux parenthèse  Very Happy 

Alors pour la queue je dirais que ce n'est pas un gros problème et j'éviterais d'insister sur ce point. Chez moi Misti (qui vient de la SPA) adore être brossée jusqu'au moment fatidique de la queue ou elle tourne la tête d'un coup avec un regard qui dit "n'essaie même pas d'y toucher" du coup j'évite de la faire et si je vois qu'il y a vraiment des nœuds je demande à mon père de lui tenir la tête.

Après n'hésite pas à utiliser les friandises si c'est ce qu'il aime.

En tous cas tu es très courageuse bravo  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Ven 31 Jan 2014, 23:54

Kroug, au sujet de la voiture, j'ai effectivement oublié d'expliquer pourquoi on se dit qu'il l'associe peut-être à l'abandon. C'est par rapport au fait que son ancien maître l'y avait mis pour l'amener chez nous avant de repartir sans lui... Donc, on a supposé qu'il pouvait avoir gardé dans son esprit cette idée que le voyage en voiture aboutirait à son abandon...

Ceci précisé, non, je n'ai pas essayé l'approche pertinente que tu proposes mais maintenant que tu la suggères, je me demande comment je n'y ai pas pensé moi-même tant je la trouve évidente ! Je ne manquerai pas de tenter le coup.

Je te remercie tout particulièrement pour m'avoir consacré une réponse aussi développée.

Merci également à chacun/e de vous pour avoir pris le temps de lire notre histoire, aussi longuement contée. Pour votre accueil chaleureux aussi ! Et pour la teneur de chacun de vos commentaires.

D'autant plus que j'appréhendais un peu, j'avoue, que me soit "reproché" de n'en faire pas assez pour lui. C'est le sentiment que j'ai au fond de moi car je me dis que depuis plus d'un an qu'il est auprès de nous, ces derniers problèmes devraient être résolus maintenant. Mais je n'avais jamais adopté un chien adulte et qui plus est avec un passé difficile comme le sien. Alors, vos réactions positives soulagent un peu mon impression que c'est trop (anormalement) long et que c'est de ma faute. Cela me réchauffe le coeur de sentir à travers vos messages que je suis en fait extrêmement sévère avec ma personne... (Pour ne pas changer ! *Sourire*)

Cela dit, histoire de mieux vous le montrer que sur l'avatar, je vous préparerai des photos un de ces jours. J'ai cru comprendre que vous en êtes friands (et puis, moi-même, j'aime beaucoup voir les vôtres).

A bientôt et merci encore (pour ne pas me rejeter aussi, du fait de ma bien maladroite entrée en matière...). Vraiment.

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
kali64
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 935
Localisation : pyrenées atlantiques
Date d'inscription : 21/01/2014
Noms de mes chiens: : kalou(11/12/2013)
Une citation que j'aime bien: : les chiens ne nous abandonnent que pour mourir, mais ils nous laissent leur merveilleux souvenir pour éclairer le reste de notre chemin. A et L RACZ-CAROFF

MessageSujet: Re: Ouaf !   Sam 01 Fév 2014, 20:33

D'abord bienvenue!

et ensuite Bravo car tu as eu un geste admirable en recueillant ce border, et Félicitation pour l'avoir dompté! en lisant ton "pavé" (rire) j'ai eu les poils hérissés, et je pense que je n'aurais même pas été plus loin, là où toi tu as su le divertir avec la balle.
certes il te reste des choses à travailler avec lui mais déjà c'est bien avancé, les animaux n'ont pas conscience de la mort, il faut qu'ils la reniflent, scoubidou a t il pu renifler ta grande?

ne plus la voir dans son environnement peut aussi effectivement le déstabiliser, mais aussi lui donner une autre place dans la meute, pour le coup en essayant de dominer une situation qu'il gère mal. Je dis ça comme ça c'est une idée pas une certitude.

j'ai pu remarquer qu'a chaque fois que j'ai pu faire renifler un compagnon mort à une des autres animaux qui partagent notre vie cela c'est mieux passé, dernièrement notre loute nous a quitté et la chatte n'était pas là et elle n'a pas tourné rond depuis, il lui a fallu beaucoup de temps pour retrouver ses repères, je lui ai même laissé la niche avec les couvertures pour l'odeur.

en tout cas tiens nous au courant de l'évolution pouce 

Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 02 Fév 2014, 09:46

Merci pour ton message et ton attention kali.

Pour répondre à ta question, Scoubi n'était pas présent à sa mort car survenue à la clinique vétérinaire où nous avons laissé son corps jusqu'à son incinération. Il n'a donc pas pu la renifler, non.

En revanche, j'ai gardé son lit et sa couette en l'état pendant un bon mois. Ayant moi-même eu besoin de m'y vautrer dans son odeur. Du coup, la chatte et lui y ont passé pas mal de temps aussi. Au début, il léchait même sa couette...

Rah, terrible ! Mais c'est sûr que s'il nous faut du temps à nous autres humains pour panser pareille blessure et qu'il nous est très difficile de nous réadapter à la vie (sans elle), il n'y a pas de raison que ce soit différent ou forcément plus facile pour nos compagnons animaux. Après tout, cela ne fait que trois mois qu'elle n'est plus là et pour ma part, je ne passe pas encore un seul jour sans larmes verser...

Une chaleureuse pensée pour toi par rapport à ta loute, d'ailleurs...

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 13 Nov 2016, 21:40

Salut à tous...

Je ne suis pas repassée depuis fort longtemps. Vous m'avez pourtant offert un accueil des plus chaleureux et d'avisés conseils au regard de notre histoire, à laquelle vous avez consacré du temps avec aussi une bienveillance qui m'avait touchée. C'eût été la moindre des choses que de vous donner en retour ces quelques photos promises et surtout, des nouvelles de mon p'tit loup... Je suis désolée de ne l'avoir pas fait. Il s'est trouvé que la vie m'a violemment malmenée et il m'a fallu du temps pour (en) revenir. Mais ne dit-on pas que « mieux vaut tard que jamais » ?

Alors, concernant les suites, les problèmes majeurs que j'avais évoqués ici sont à présent résolus. Je tiens à souligner, en particulier, que la méthode proposée par Kroug quant à la voiture s'est avérée fructueuse. Ce fut un peu long mais après quelques mois, il a fini par comprendre que c'est juste un moyen de nous véhiculer. Il s'y comporte d'ailleurs vraiment bien, sobrement contemplatif des paysages qui défilent en route, attendant assis à la porte pour n'en descendre que sur demande, pouvant également y attendre seul et sagement mon retour (d'un commerce par exemple). Ses autres "bugs" comportementaux se sont dissipés au fur et à mesure du temps et de l'intensification de notre relation. Laquelle est aujourd'hui très profonde et harmonieuse. Il grogne encore parfois, mais sans agressivité ni réelle menace. En fait, il ronchonne plutôt, juste pour dire qu'il n'est pas d'accord ou pas content, c'est tout.

En revanche, j'ai réussi à couper les dreadlocks de sa queue mais il n'accepte toujours pas d'y faire un bon brossage (juste quelques coups en passant avec une brosse douce). M'enfin, ça va. L'essentiel étant qu'il ne soit pas/plus blindés de gros nœuds, parce-que bon, sinon, c'est quand même un chien plutôt rustique. Et puis, j'ai arrêté d'utiliser l'appât alimentaire très vite, parce-que ça ne me convient pas du tout et comme il avait capté le truc, il en profitait pour me faire tourner en bourrique le saligaud ! *Rire* Je ne m'en sers donc que pour lui faire lâcher un truc qu'il a en gueule et refuse de poser. Ou pouvoir regarder une blessure, parce-que quand il a mal quelque-part, il ne se laisse pas trop toucher et là, c'est chaud ! Je crois que dans ce cas précis, malheureusement, il risquera toujours de mordre...

Mais sinon, notre relation au quotidien est maintenant sereine, confiante, complice et tendre. L'interdit de la chambre est même levé... Il venait déjà nous y rejoindre, mon mari et moi, depuis un moment. Mais lui avait tendance à l'en faire sortir alors que moi, ça ne me dérangeait pas du tout qu'il vienne faire quelques papouilles au lit. Mon mari avait fini par les concéder avec modération, comme un p'tit câlin avant de dormir et/ou au réveil. Depuis, nous nous sommes séparés. Alors du coup, je l'ai laissé m'y rejoindre à sa guise. Parfois, il vient un p'tit moment et repart finir sa nuit dans son panier quand il sent que je vais m'endormir. Quelques-fois, il préfère rester dans son panier et ne vient qu'à mon réveil (ou pour délicatement me réveiller, quand il estime que c'est l'heure de la promenade matinale). Mais le plus souvent, il dort avec moi.

Pendant nos balades quotidiennes, je le laisse en libre. Il lui arrive de me faire des petites frayeurs (genre partir en courant loin hors de ma vue et/ou ne revenir qu'au troisième rappel), mais globalement, ça se passe bien. Il ne course pas les vélos, les joggeurs... Reste tranquille près de moi quand on croise des gens. S'il s'agit de quelqu'un avec un autre chien, la plupart du temps je le rattache, par mesure de précaution, mais selon les rencontres, je le détache et il se comporte bien avec ses congénères. Si la personne en face tient le sien en laisse et fait un écart, je respecte l'évitement et mon p'tit loup aussi, il a l'élan mais ne tire ni n’aboie pas comme un furieux (même si ce n'est pas le cas de tous ceux qu'on croise...).

Je l'adore et il me le rend plus que bien. Je ne regrette absolument pas de l'avoir adopté, malgré les difficultés éprouvées et éprouvantes des premiers temps, les sérieuses galères. En dépit aussi du fait que je n'aurais jamais choisi cette race de chien, notamment par rapport à son débordant dynamisme et ses besoins afférents. Parce-que mes pantoufles et ma tranquillité m'étaient sacrées. Alors, me retrouver avec un Border, ça m'a beaucoup, vraiment beaucoup bousculée ! J'ai gravi une putain de montagne pour et avec lui. Et c'était terriblement dur, ça l'est encore, le sommet restant à atteindre. Mais... Si je l'ai sauvé d'une mort certaine au départ, c'est lui qui m'a rendue à la vie à l'arrivée... J'en pleure tellement c'est... Puissamment indicible.

Bref ! Voilà pour les nouvelles. Il y aurait encore bien des choses à vous raconter et en dire, mais je crois bien avoir déjà pondu un pavé (encore)... Aussi, en resté-je là. Non sans conclure avec quelques photos pour votre digestion ! *Sourire*

A commencer par l'originale de mon avatar :
 

Une autre de pied:
 

Et un portrait :
 

Mais comme je me suis décidée à me reconnecter à ce forum hier soir, j'ai vu le nouveau concours de photo proposé. Et du coup, pour la promenade de ce matin, je me suis munie de mon appareil, tout exprès pour y participer. Pas facile de capturer mon p'tit loup dans les bois ! Au naturel j'entends, puisque c'était ce que je voulais.

M'enfin, sur une trentaine de prises...

Genre comme ça :
 

J'en ai trois.

Une en mode camouflage :
 

Une en pose "OK je ne bouge pas mais juste deux secondes ! Un...":
 

Et une en fin de balade:
 

Restant sur mon désir premier, c'est cette dernière que j'ai choisie pour votre concours.
Celle en pose est plus jolie, mais mon but n'est pas de tenter de gagner.

Aux plaisirs...

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Rippy
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 2310
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 12/11/2015
Une citation que j'aime bien: : Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 13 Nov 2016, 21:59

Bonsoir ! Je n'avais pas encore plongé dans le monde du chien lorsque ce post a débuté, donc j'ai tout lu avec attention - l'histoire est tellement touchante, et l'écriture tellement bien faite, qu'en vérité j'ai vite accroché Wink
Tout comme ce qui t'a été dit à l'époque, félicitations pour ce joli sauvetage, pour cette seconde chance offerte à ce malheureux poilu, pour avoir trouvé la patience, l'abnégation et la confiance en lui nécessaires au décryptage de son comportement. Les conseils de Kroug sont (de mon *très* humble avis) tous bons Very Happy je rajouterais même, au vu des doutes dont tu as fait part sur sa vitesse d'évolution, que tu as fait un travail avec lui que très peu sont capables de faire. Arriver à comprendre ce chien aux comportements si terrifiants pour nous des fois, ne pas lui en tenir rigueur, accepter d'aller à son rythme et avoir la patience pour tout lui ré-apprendre... Sans tomber dans le rejet quand son passé refaisait surface, accepter ses angoisses et l'aider à les surmonter... Bref quel courage !
Il a vraiment une bonne bouille ton scoubi, la photo de ton avatar est rigolote, et il a une bouille toute joyeuse sur la photo "portrait"! J'aime beaucoup la photo où il pose, mais j'avoue que la dernière, où il revient vers toi, met peut être plus en avant votre relation . Très poilu ce Loulou cheers

La question est peut être déplacée au vu de la séparation (auquel cas je m'en excuse) , mais : as tu pu avoir des réponses de ton beau frère finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Mer 16 Nov 2016, 23:26

Salut Rippy !

Tout d'abord, je t'adresse un chaleureux merci pour l'attention portée à notre histoire, d'autant plus aussi longuement contée fut-elle, et pour ce petit mot en retour qui me touche beaucoup. Même si je n'ai pas le sentiment d'avoir particulièrement fait montre de courage, ni accompli quelque-chose d'extraordinaire en soi. Car je crois tout simplement que c'est mon amour des chiens qui a œuvré. Et c'est là mon seul "mérite". En revanche, de l'abnégation, ça oui ! *Rire* Mais cela va de pair, à mon sens...

Sans le vanter, c'est vrai qu'il a vraiment une bonne bouille ! J'aime beaucoup aussi la photo où il pose, avec son p'tit air de fripouille ! D'ailleurs, je l'appelle souvent ainsi (ou Fripouillette parfois, avec un accent du sud, comme dans l'univers de Pagnol... *Pff ! Même pas honte !*). Mais j'avais envie de participer avec une photo prise vraiment dans un instant où il est au naturel. Bon, il a fallu attendre deux heures qu'il ait sprinté sa dose et finisse par revenir vers moi en trottinant, dans le secteur du bois le moins éclairé, m'enfin !

Quant à ta question, ne t'en inquiète pas. Si je ne me sentais pas capable d'évoquer notre séparation et autres sujets afférents, je me serais gardée de la mentionner. Donc elle n'est nullement déplacée. Et pour y répondre, malheureusement non, nous n'avons rien pu tirer de mon beau-frère. Il s'est braqué d'emblée quand nous lui avons exposé toutes nos observations peu reluisantes, avec diplomatie pourtant. Il nous a sommés de lui foutre la paix, comme quoi tout cela ne le concernait pas, et de contacter sa compagne, puisque c'était son chien à elle. Étant plutôt bourrin, je n'ai alors pas pu m'empêcher de jeter la diplomatie à la poubelle et le mordre, je trouvais son agressivité et son excuse complètement cons. Du coup, ça s'est soldé par un froid/rejet bien glacial qui a perduré entre nous.

Mais tu vas/vous allez sans doute bondir autant que moi ; Mon mari et moi nous sommes donc séparés cet été. Pacifiquement et dans le souci commun/réciproque de préserver notre amitié qui demeure profonde malgré tout. Nous ne nous sommes donc pas déchirés quant à la garde de nos animaux. Le sujet n'a même pas fait l'objet d'un moindre débat. Pour l'un comme pour l'autre, il était d'évidence que notre chatte resterait avec lui et notre chien avec moi. Cela, juste en considération de leur attachement/préférence à eux et/au regard des relations respectives.

Eh bien, figure-toi/figurez-vous que le beauf en question n'est pas d'accord et s'est mis en tête de récupérer "son" chien (ouais, il ose dire que c'est le sien maintenant... Depuis que, quand il est revenu aider son frère à déménager, il l'a vu bien dans ses pattes, super-mignon, hyper-intelligent, obéissant/coopératif, tout beau... 'Fin aux antipodes de celui qu'il ne connaissait pas, soit-disant "ingérable" et "agressif, dangereux")... Y'a quatre p'tains d'années, et pendant lesquelles il ne s'est pas plus soucié de lui que lorsqu'il vivait sous son toit !

Bref ! Ça m'énerve ! Ça me donne envie de le piquer (le beauf, pas le p'tit loup) !
Je l'ai fait pucer à mon seul nom, d'ailleurs, aujourd'hui (en accord avec mon mari)... Ce qui m'a méchamment coûté (je ne parle pas d'argent là, mais de philosophie...). J'espère que ça suffira à ce que cette affaire ne vire pas en fait-divers mélo ricain...

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Rippy
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Féminin
Nombre de message : 2310
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 12/11/2015
Une citation que j'aime bien: : Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé

MessageSujet: Re: Ouaf !   Jeu 17 Nov 2016, 12:29

Je visualise (sonorement ^^) très bien le "fripouillette" Laughing

Oui, effectivement, je suis profondément choquée par la réaction de ton beau-frère. C'est profondément égoïste, stupide... Le chien qui, par sa faute, a eu plein de problèmes, lui redevient désirable une fois qu'un autre a pris la peine de les corriger... La réflexion est au niveau zéro et témoigne d'une absence totale de compréhension et de préoccupation pour le chien (je n'ose même pas parler d'amour...). Pour ne pas arriver à vouloir rendre le chien heureux (puisqu'il est de toute évidence heureux chez toi), pour ne pas même lui souhaiter un minimum de bonnes choses, et ne voir en lui qu'un "résultat"... Je ne sais même pas comment qualifier ça : esprit "société de consommation", je veux quelque chose de bien maintenant-tout-de-suite-sans-rien-avoir-à-faire, esprit plein d'envie et de mépris qui ne conçoit pas qu'il ait pu échouer là où quelqu'un d'autre réussit, d'où une conclusion que c'est le chien qui a changé dans le bon sens, sans aucun lien avec le maître qui s'en est occupé ?
Dans tous les cas c'est atterrant, insultant même, et je suis profondément révoltée !
Très, très contente que vous ayez fait pucé ce petit bonhomme, à ton nom ! Contente aussi que tout se passe bien avec ton désormais ami, et que vous soyez sur la même longueur d'onde au sujet des animaux, et plus particulièrement de Scoubi. C'est quand même plus simple vis-à-vis de ton beau-frère !
Pourquoi pucer ton chien t'a-t-il coûté ? (philosophiquement parlant j'entends Wink )

Ah et j'avais oublié de réagir plus tôt :
Oui c'est trop cool le chien dans le lit Rolling Eyes cheers Pareil, j'avais toujours entendu que c'était pas bien, position de force gnagnagna... Bah une fois testé... C'est tellement difficile de pas recommencer Laughing Et je pense qu'à partir du moment où le chien ne fait pas de défense de ressources, où il comprend que ce n'est pas son endroit mais celui des maîtres qui l'y "invitent", et où la relation avec le/les maîtres est sereine, c'est tellement dommage de s'en priver drunken Mon petit plus bonheur perso, c'est au réveil le matin, quand il commence par se retourner sur le dos, contre nous, pour se faire gratouiller le bidon encore tout endormi et sans avoir à ouvrir les yeux I love you (bon ça c'est le we, en semaine il nous sert de réveil car on n'entend que rarement la sonnerie du vrai petitmdr)

J'ai un petit faible aussi pour les dogues allemands : comme quoi, ces deux races ne sont pas aussi opposées qu'on pourrait le croire Laughing Peut-être un jour... Même si le border occupe (chaque jour un peu plus) une place sacrée dans mon cœur Wink
J'adore la manière dont tu parles de ta vie avec un border, tu fait que ça a bousculé tes habitudes. Votre relation est vraiment belle à lire Wink
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Sam 08 Avr 2017, 15:58

Coucou Rippy !

Rah mais quelle vilaine je suis d'avoir laissé ta réponse sans moindre écho tout ce temps... Désolée.

J'étais convaincue d'en avoir parlé mais visiblement non. Je déménageais peu après ce dernier échange, la semaine suivante en fait. Du coup, j'ai manqué de temps libre et puis, ce grand chamboulement s'est avéré difficile, tant pour mon p'tit loup que pour moi...

Notre nouveau cadre de vie est très différent, étant passés d'une maison de campagne avec un grand terrain dans une petite commune rurale et forestière à une maisonnette avec jardinet dans une grande commune de type périurbaine. Dur, dur de s'adapter et de trouver des coins sympas peu fréquentés pour se balader tranquilles. Il y a bien des parcs et étangs mais ils sont souvent pleins de gens qui de surcroît se plaisent à te casser les roubignoles si tu ne tiens pas ton chien en laisse... Même si le dit clébard ne les calcule même pas (car Scoubi ne va pas du tout vers les humains dans les lieux publics).

Alors c'est vraiment la galère pour le lâcher et surtout le promener en libre. D'ailleurs, du coup, il en a développé un comportement stressant pour moi. A savoir, courir comme un p'tit fou assez loin quand je le détache. Il revient plutôt bien en général mais parfois, il fait sa tête de mule et va jusqu'à disparaître de ma vue mine de ne pas m'entendre, ce qui me colle des frayeurs. Le pire étant qu'il ne résiste pas à aller vers les autres chiens quand il y en a dans le périmètre. Et par ici, c'est tellement peuplé qu'il n'est pas rare d'en croiser.

Enfin bref ! Nous commençons toutefois à nous y faire. Maintenant, il va falloir que j'arrive à bien/mieux me réadapter à ces conditions. Lesquelles me demandent de fournir davantage d'efforts physiques pour qu'il puisse se défouler comme il en a besoin déjà, de sorte qu'il retrouve une certaine sérénité. Et puis, je dois retravailler ses petits écarts comportementaux. Comme ses aboiements, aussi, sur les passants et voisins dans leurs jardins. Ce sont des situations auxquelles il n'était pas confronté avant...

Cela dit, l'habitude du lit s'est quant à elle sacrément renforcée depuis. Pour le coup, c'est moi qui fais de l'hyper-attachement je crois bien. En effet, je n'arrive carrément pas à m'endormir s'il n'est pas lové contre mes mamelles... *Rire* C'est ça mon p'tit plus bonheur à moi. Et pareillement, je ne donne pas crédit à cette idée selon laquelle cela créé un rapport de force. D'ailleurs, Scoubi qui avait tendance à tout défendre (gamelle, panier, etc) n'a jamais été menaçant par rapport au lit. Je pense que comme tu le dis, il comprend très bien que c'est ma couche et la différence avec son panier.

Avec ma dogue, son panier c'était un matelas posé sur palettes aussi (comme notre lit), que je squattais tout autant qu'elle le nôtre pour des séances câlins ou même des petites siestes... *Bah quoi ?!* Pour autant, elle savait très bien lequel était le sien et ne s'est jamais prise pour une reine ayant tous les droits. En revanche, quand je la dérangeais, elle me poussait. Ouais, en clair, elle me virait de son pieu parfois... *Sourire nostalgique* Tout comme on pouvait le faire dans notre lit. L'essentiel est dans l'équilibre de la relation, je pense. On va peut-être me prendre pour une tarée, mais je suis convaincue que le chien est sensible au respect. Je ne dis pas qu'il intellectualise cette notion hein, mais qu'il y est réceptif dans les faits. Bref !

Pour te/vous donner les suites de cette sale histoire avec mon beauf, il a fini par lâcher l'affaire et Scoubi est bien officiellement mon chien à moi seule, à présent. Un grand soulagement donc, mais une attitude impardonnable pour moi d'autant que cela m'a bien pourri la vie quand même à un moment où c'était déjà difficile et compliqué. Parce-que bon, même si mon mari et moi avons su préserver notre amitié, la fin de notre couple et la séparation concrète ont été très, très douloureuses. Il aurait quand même pu avoir quelques égards pour nous, à défaut de se soucier du bien-être du chien... M'enfin, comme tu le dis, il est « égoïste et stupide ». C'eut donc été trop lui demander !

Quant à la question philosophique du puçage, c'est un sujet glissant ! *Sourire* Je vais la faire courte ; Je suis contre la banalisation et l'injonction de la technologie RFID, d'un point de vue éthique car pour m'être beaucoup documentée sur son potentiel, je la vois comme un danger, en ce sens qu'elle pourrait, à terme, devenir un moyen de contrôle des populations. Sans entrer dans un délire d'une théorie complotiste, le fait est que son usage peut être liberticide et servir au pire... Il suffit d'imaginer une population pucée sous le joug d'un Hitler pour se faire une idée. Sa généralisation aux animaux a été très rapide, sans se heurter à des résistances. Demain, s'ils décident d'exterminer certaines races (va savoir, ils nous pondent déjà des lois de merde avec ces catégories à la con de chiens dangereux et des contraintes énormes), bah ceux qui voudront tenter de sauver leurs chiens seront bien emmerdés ! Du reste, je tends plutôt vers le naturel, alors déjà que j'avais refusé la taille des oreilles de ma dogue, l'introduction d'un truc électronique dispensable dans le corps de ma fripouille, ça me hérisse carrément le poil. Et puis, les papiers d'identification tout ça... Je suis à peu près sûre que dans dix-mille ans ce sera qualifié de primitif. 'Fin, si le monde ne finit pas lobotomisé...

Bon, si mon propos vous donne envie de me traîner sur la claie, allez-y molo quand même. J'ai mal partout à cause du sport que me fait endurer Scoubi... *Moue infantile*

Quant à comparer le dogue-allemand et le border-collie, si, si, ce sont deux types de chiens aux antipodes ! Au moins, dans l'énergie. Même gamine, ma dogue ne m'a jamais autant sollicitée physiquement que Scoubi qui est entre deux-âges. Une bonne promenade avec un dogue, c'est une balade tranquilou entrecoupée d'un sprint de quinze-vingt minutes et de pauses à lézarder au soleil ou au pied d'un arbre. Une bonne promenade avec un border, c'est un quasi-marathon non-stop d'une heure minimum avec une micro-pause de cinq minutes chrono grand max ! *Rire* Et il lui en reste encore largement de quoi remettre ça sous les pattes quand le dogue est rassasié (à durée de sortie égale). Mais sinon, tous les chiens ont un point commun : Leur amour est inconditionnel et incommensurable.

Rien à voir, une demande à l'attention des décideurs du forum ;

M'accorderait-on de changer de pseudo ?
Quand je me suis inscrite, je n'y ai pas trop réfléchi et puis, je ne me figurais pas forcément entrer vraiment dans le délire de venir durablement papoter clébard... Mais vous m'en avez donné envie maintenant, et du coup, je regrette d'avoir juste mis mes initiales en guise de pseudo.

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
mawelle
Posteur très inspiré
Posteur très inspiré


Féminin
Nombre de message : 162
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 06/10/2016

MessageSujet: Re: Ouaf !   Sam 08 Avr 2017, 19:41

C'est très agréable de te lire....Quel courage tu as , c'est impressionnant...franchement il a de la chance scoubi d'être avec toi...
et c'est beau de sentir le lien qu'il y a entre vous...merci pour ton témoignage.

Cela me touche...par rapport à ma peur d'être dans le lien avec Yalie, je sens que je mets pas mal de distance...et c'est dommage car c'est beaucoup de bonheur et de confiance partagés Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 09 Avr 2017, 14:00

Certes, ma fripouillette a de la chance d'une certaine façon de partager ma vie mais pas plus que moi de l'avoir à mes côtés. Parce-que sans lui, je serais au fond du trou...

Merci à toi Mawelle pour ce petit mot. Lequel me touche aussi...
Cette peur d'être dans le lien avec Yalie, as-tu ciblé à quoi elle tient exactement ?

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Jeff06
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1160
Localisation : Nice
Date d'inscription : 05/03/2015
Noms de mes chiens: : Jumper (27/10/2014)
Une citation que j'aime bien: : En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique ; mais en pratique, il y en a.

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 09 Avr 2017, 14:18

Vraiment touchante, ton histoire avec cette fripouille !
C'est vrai son se émane ce qu'il serait devenu si vous ne vous étiez pas croisés.
Je pense que peu de personnes auraient eu ta patience...

_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 09 Avr 2017, 16:04

Je crois vraiment qu'il aurait été euthanasié. Un chien abandonné pour agressivité, envers un enfant de surcroît, c'est son sort le plus probable. Et puis un border qui plus est, dans les conditions d'un refuge généraliste, il doit péter un plomb très vite...

Cela dit, un chaleureux merci pour ton p'tit mot Jeff.
Et suite à notre échange sur le topic de Lol ;

Voici ma Fripouille au retour d'une balade gadouilleuse:
 

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Jeff06
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1160
Localisation : Nice
Date d'inscription : 05/03/2015
Noms de mes chiens: : Jumper (27/10/2014)
Une citation que j'aime bien: : En théorie, il n'y a pas de différence entre la théorie et la pratique ; mais en pratique, il y en a.

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 09 Avr 2017, 18:01

J'ai aussi connu ça avec Loki, récupéré à la SPA, et qui pouvait être agressif en mon absence mais dont je savais toujours anticiper les risques.
Ça plus les destructions lors qu'il était seul, je n'aurais pas donné cher de sa peau..

Pour la gadoue de te fripouille, ça ne part pas dès s'il se secoue ?

_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
Laios
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1979
Localisation : La Grande Motte (34)
Date d'inscription : 25/10/2015
Noms de mes chiens: : Lol

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 09 Avr 2017, 21:30

Ca y est, je viens de tout lire :épuisé: petitmdr
Quelle histoire !!!!
En tout cas, félicitation d'avoir sauver Scoubi, et de la patience que tu lui portes.
Sans vouloir te faire revivre des souvenirs douloureux, la mort de ta chienne m'a fait repensé à la mort de mon Husky.
C'était le grand frère du chat que j'avais à l'époque et qui lui en faisait voir de toutes les couleurs, Laughing mais ils s'adoraient.
Le chien n'aboyait jamais sauf si on sonnait à la porte. Dans ses cas là, le chat fonçait dans les escaliers pour se planquer.
Le lendemain de la mort du chien, on sonne à la porte, le chat comme d'habitude fonce dans les escaliers, et n'entendant pas d'aboiements, stoppe, se retourne et me regarde. pale pale pale pale
Le pauvre chat n'a pas survécu longtemps à son grand frère.

Le pire de l'histoire, c'est que le chien est mort le même jour que le beau-père de ma frangine. Beau-père que finalement, je connaissais peu. On ne s'est pas gêné pour bien me faire comprendre que je n'avais pas de coeur et que j'aurais du avoir plus de compassion envers quelqu'un que j'ai du voir environ 10 heures dans toute ma vie.
lévite Aujourd'hui, ces reproches me laissent de marbre, et j'aurai exactement le même comportement aujourd'hui. lévite


_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Dim 16 Avr 2017, 15:50

Coucou !

Laios a écrit:
Ça y est, je viens de tout lire :épuisé: [...]

Je vous accorde que la lecture de mes pavés relève d'un p'tit combat contre les suées en-dedans du cerveau. *Sourire à un pascal* Un chaleureux merci à toi aussi, donc, Laios pour avoir bravé cette montagne de mots. Et puis aussi, pour cette reconnaissance toute personnelle que tu participes à m'offrir. Car oui, c'est une offrande pour moi...

Quant à me faire revivre des souvenirs douloureux par rapport à la mort de ma compagne dogue-allemande, ne t'en inquiète pas Laios. D'une part, ils s'agitent en moi des dizaines de fois chaque jour sans stimulation évidente, encore maintenant, et d'autre part, si je n'en parle pas trop, c'est (in)juste(ment) par pur conditionnement "soci(ét)al". Parce-que comme tu le sais donc, pour libérer une parole qui, déjà, est traumatique à la base, il faut un interlocuteur réellement à l'écoute et ouvert à une perception pour le moins intime, au mieux "familiale" du chien. Si celui-ci ne l'est pas, il s'érige un mur d'incompréhension autour de soi, voire pire. Ce qui accentue la souffrance, rend le deuil encore plus difficile et pousse à l'isolement sinon à la misanthropie. Le moment est mal choisi mais opportun pour (te/vous) dire que c'est, en grande partie, ce décalage qui a conduit mon couple dans une violente chute vertigineuse se soldant par la rupture...

Par conséquent je comprends sincèrement ton propos. Mon comportement aurait sans nul doute été le même que le tien. Je pense qu'il ne dépend pas de notre seule volonté car en situation, on fait comme on peut. Mais bien qu'on le sache pertinemment, cela ne suffit pas à demeurer debout face à de genre de reproches. Au regard de quoi, par expérience, j'admire la robustesse que tu as (eue)...

Et si tu as un "mode d'emploi", je suis preneuse ! *Chtite moue de sale bête pas zen*

Jeff a écrit:
[...] Pour la gadoue de ta fripouille, ça ne part pas dès s'il se secoue ?

Si, si ! Là, c'est précisément (ce qu'il en reste) après secouages intensifs, séchage et tombée dans la bagnole sur le chemin du retour (en une quinzaine de bornes, il me tapisse si bien toute la banquette arrière que je pourrais y planter des légumes *Rire*)... Au départ, on ne distingue plus les couleurs de sa robe, du tout. Ni ses yeux ! « Il est où le cul-cul, elle est où le tê-tête » ? Même lui cligne des paupières à cent à l'heure et se les balaie des pattes pour faire glisser la boue. C'est hallucinant ! La terre est très argileuse par chez moi, cela la rend peut-être plus tenace.

Mais ce n'est pas grave, hein ! Un coup de jet ou de gant mouillé, selon la température ambiante, une p'tite friction à la serviette et c'est bon. 'Fin pour moi, je ne le laisserais pas squatter mon pieu dans l'état des photos mais je ne suis pas super regardante non plus...

L'agressivité, c'est très spécial et sacrément difficile à gérer et anticiper. Mais comme quoi, ce n'est pas impossible ! Scoubi n'est plus devenu menaçant que pour la douche maintenant (dans ma douche s'entend, pas au jet dehors où c'est rock'n'roll mais ça peut aller). Je suis quand même parvenue à le laver (c'était une nécessité car il s'était roulé dans une grosse merde de chien bien fraîche), mais clairement le risque de morsure était très fort. Je l'ai évité en le félicitant en quasi-permanence et en le soudoyant de friandises toutes les quinze secondes. S'il a mal quelque-part, c'est chaud aussi et je pense qu'il en sera toujours ainsi malheureusement. M'enfin, sinon, au quotidien, je n'ai plus de problème de ce côté-là. Il faut juste s'en méfier quand une autre personne doit le manipuler (par exemple, le véto lui met une muselière quand il passe aux choses sérieuses...).

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Laios
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1979
Localisation : La Grande Motte (34)
Date d'inscription : 25/10/2015
Noms de mes chiens: : Lol

MessageSujet: Re: Ouaf !   Lun 17 Avr 2017, 09:59

M-I a écrit:

Et si tu as un "mode d'emploi", je suis preneuse ! *Chtite moue de sale bête pas zen*

Je le cherche, mais c'est pas facile.

M-I a écrit:
S'il a mal quelque-part, c'est chaud aussi et je pense qu'il en sera toujours ainsi malheureusement. M'enfin, sinon, au quotidien, je n'ai plus de problème de ce côté-là. Il faut juste s'en méfier quand une autre personne doit le manipuler (par exemple, le véto lui met une muselière quand il passe aux choses sérieuses...).

Un chien qui a mal mort très facilement. Mon husky qui n'a jamais mordu ni animal ni humain, m'a un jour mordu (les crocs bien plantés, Aie, ça fait mal) parce que je le manipulais alors qu'il s'était fait mal. Quand j'ai trouvé l'endroit douloureux paf, les dents !!!! affraid C'est bon, j'avais trouvé Laughing

_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Mer 19 Avr 2017, 19:09

Ah oui, Laios, on dit d'ailleurs que c'est une situation à risque rudimentaire, avec la peur.

Le problème avec Scoubi, c'est qu'il te menace déjà de te foutre un coup de crocs rien que quand tu essaies de repérer ou d'évaluer une blessure à un bon mètre de lui, juste avec les yeux. Du coup, s'aventurer à le manipuler, et/ou le soigner, c'est très compliqué. Il faut le feinter pour pouvoir aller au contact mais c'est tout un art car il est comment dire ? Bah, extralucide !

D'ailleurs, j'ai été confrontée à ce problème hier. Il avait la gueule enflée et ce fut tout un bordel pour y regarder de plus près, d'autant plus qu'il fallait vérifier s'il y avait un abcès dentaire alors pas moyen de lui tenir la gueule fermée. J'y suis parvenue avec l'aide de ma voisine, mais j'avoue avoir eu peur qu'il nous morde. 'Fin, la grosse peur est arrivée surtout après puisqu'il a failli mourir étouffé ! En fait, il a dû se faire piquer le museau par une bestiole et il a fait une réaction allergique. Quand je me suis garée sur le parking de la clinique vétérinaire, le gonflement de sa gueule était impressionnant et il commençait visiblement à avoir un peu de mal à respirer. Mais déjà qu’ils me prenaient entre deux rancards compte-tenu de ses symptômes et n’ayant pas de créneau libre à notre arrivée, ils nous ont fait attendre. Sauf que sa gueule continuait d’enfler à vue d’œil et au bout d’un moment, il s’est mis à suffoquer sérieusement. Putain, l’horreur ! Du coup, une des vétos l’a tout de suite pris en charge en urgence. J’ai eu tellement peur qu’il crève là, comme ça, sans même prévenir, sans avoir le temps de... Bref. Ce n’est pas le cas, il a bien réagi à la piqûre qu’elle lui a faite, sa gueule s'est un peu dégonflée lui permettant ainsi de retrouver une respiration normale. J'ai quand même dû le surveiller toute la nuit et il a un traitement à suivre pendant une semaine. Mais le danger de mort est passé...

En tout cas, ce problème d'agressivité en telle situation aurait pu lui être fatal pour nous avoir fait perdre pas mal de temps au départ. Arf ! J'en pleure encore tellement ça m'a toute retournée.

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Laios
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1979
Localisation : La Grande Motte (34)
Date d'inscription : 25/10/2015
Noms de mes chiens: : Lol

MessageSujet: Re: Ouaf !   Jeu 20 Avr 2017, 10:19

affraid J'imagine ta peur !!!! Heureusement que tout c'est bien fini.

Pour te faire sourire et pour leur "extra lucidité", Je vais te raconter comment se passaient les douches de mon husky.
Ma maison est foutu bizarrement, la partie jour est au 1°, la partie nuit (dont la salle de bain) et l'entrée au RDC.
Pour mon husky, le mot magique était "pipi". Il se précipitait à la porte du 1° au RDC.
Mais quand il sentait que c'était pour la douche, là "pipi" ne marchait plus du tout. Je devais le prendre dans les bras et le porter jusqu'à la salle de bains.
petitmdr
Heureusement, la douche fini, le "pipi" remarchait, et donc il allait se secouer dehors. Laughing

_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
M-I
Posteur timide
Posteur timide
avatar

Féminin
Nombre de message : 42
Localisation : France
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Ouaf !   Jeu 20 Avr 2017, 15:06

*Sourire* Voilà, c'est exactement de ce genre d'extra-lucidité dont je parlais !
Ils sentent bien que nos intentions réelles ne sont pas celles qu'on affiche quoi...

Ma Fripouillette a la gueule encore un peu enflée et passe pas mal de temps à dormir mais il a réussi à manger correctement hier soir et va beaucoup mieux aujourd'hui. Il a recommencé à brailler sur la voisine tout à l'heure, nous en étions contentes du coup ! Je l'ai réfréné quand même, mais il a dû voir notre plaisir soulagé car il passait de l'une à l'autre pour se faire câliner en prenant une allure toute fière... Ou peut-être que c'était une façon de nous exprimer une certaine "reconnaissance", je ne sais pas...

Sans déconner, je crois que je n'aurais pas supporté qu'il meure. On n'est jamais prêt pour ça, mais là, c'eut été l'épreuve de trop, pour moi. Et puis, quelle mort à la con en plus d'être horrible !

M'enfin, il faut que j'arrête de psychoter car oui, fort heureusement tout s'est bien terminé !
Merci pour ton soutien Laios.

_________________
« On n'a pas deux cœurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal… On a du cœur ou on n'en a pas » [Lamartine]
Revenir en haut Aller en bas
Laios
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré
avatar

Masculin
Nombre de message : 1979
Localisation : La Grande Motte (34)
Date d'inscription : 25/10/2015
Noms de mes chiens: : Lol

MessageSujet: Re: Ouaf !   Jeu 20 Avr 2017, 16:19

Au fait, qu'est-ce qu'il a eu ? Il s'est fait piqué ?
Dans ce cas, fais attention qu'il ne développe une allergie.

_________________
PitaPata Dog tickers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ouaf !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouaf !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» petit ouaf a la maison
» Ouaf ouaf (bonjour à tous)
» Ouaf ouaf!
» Ouaf ouaf ouaf !
» Ouaf Ouaf Party à Auchan Petite Foret le 24 Aout (59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Border Collie Forum :: LES FORUMIENS ET LEUR MÉNAGERIE :: Présentations des nouveaux forumiens-
Sauter vers: