Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum






 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion

Partagez | 
 

 élevage ovin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 11:33

kimi a écrit:
MichelMichel a écrit:

Sinon oui, une vache est considérée comme infertile s'il lui faut plus de 2 insémination pour être pleine! cela n'a rien à voir avec le fait qu'elle soit stérile. Elle peut être gestante après 3-4-18 inséminations, elle sera quand même considérée comme infertile. C'est une norme, c'est comme ça :)

je ne sais pas d'où ton prof tient cette norme, certainement de ferme industrielle qui respect peut leur animaux qui utilisent une quantité d'hormone non négligeable.

ici j'ai que des bovins d'où le fait que je lis ce post mais n'intervient pas sur c epsot, par contre là j'ai un peu de mal à te laisser dire ça sans réaction. et faire plus de 2 IA ne classe jamais une vache comme infertile. de plsu en france quand on prend une dose avec le centre d'inséminabtion tu as droit pour ce prx à 3 IA donc ton classement me laisse totalement perplexe Suspect

une norme n'est qu'une norme relatif a un système d'élevage, et ce n'est pas de ce système que la plupart des éleveurs laitiers se réfèrent Wink
dommage que généralement dans beaucoup d'école agri on ne parle encore que d'intensif et d'élevage industrielle ...

pouce pouce merci Kimi, c'est absolument ça pouce
Chez nous non plus une vaches inséminée plus que 2 fois n'est absolument pas considéré non plus comme infertile Wink
On oublie ce dicton des fois "patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" Wink
Je trouve que les vaches sont un cadeau de la nature, elles sont en général SUPER fertiles!!!! Un animal qui fait un veau par année, puis inséminé souvent artificiellement et en plus avec du sexé (comme chez nous), produisant en plus de grandes quantités de lait et ça marche!!! alors même si je dois inséminé une vache 3 fois, elles restent quand même très très fécondes !!!!!!!! Wink

On a tendance à vite classifier une vache parce qu'il faut l'inséminer une fois de plus Rolling Eyes n'oublions pas tout ce qu'elles donnent pour nous drunken I love you
J'adore les vaches et franchement cette notion "d'infertilité après 2 inséminations" du "portenawak" comme dirait Lolo!!!

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 11:40

MichelMichel a écrit:


Sinon kimi, je suis sûr de moi. C'est une norme qu'on apprend à l'école et qui n'a rien à voir avec le système d'élevage ni le type d'élevage (laitier/allaitant).

C'est bien ce que reproche Kimi aux écoles vétérinaires et je la plussoie!!!!

De plus utiliser des hormones n'est pas, pour moi, quelques chose de mal en soit (hormones pour la repro in!). Ca permet d'aider des fermiers qui ont du mal de voir les chaleurs, de synchroniser les vaches pour avoir une mise bas saisonnière, faire venir en chaleur une vache avec des kystes etc etc. Je n'ai pas l'impression que ce soit mal vu d'un point de vue éleveur en Belgique. Peut-être est-ce différent en France?

Ben quand même l'utilisation d'hormones continuellement c'est qu'il y a un problème!!!!! de temps à autre, je discute pas mais si c'est automatiquement, ça m'attriste franchement!!!!¨
Les chaleurs ça se voit, Tim, il faut simplement prendre le temps "d'observer" ses vaches et un bon éleveur passe la plus grande partie de son temps avec ses vaches, donc impossible de louper (bien sûr à exception prêt)!!!
UN BON SUIVI DU TROUPEAU c'est ça QUI FAIT UN BON ÉLEVEUR!!!




_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 11:46

Si si, mathewan, mon ami éleveur de Carcassonne utilise les éponges pour avoir 3 agnelages au lieu de 2 par par période de 2 ans, c'est donc bien un gain en terme de production. En tous cas, il le fait pour ça. Tu m'as mis le doute alors je l'ai appelé et il confirme.

boubou et solognote: la notion d'élevage intensif ou extensif est quand même plus liée au nombre de bêtes par surface, et donc à l'intensité de l'utilisation de fourrage qu'au nombre d'agnelages/ période, même si c'est aussi un critère. Comme vous êtes du métier vous m'avez mis le doute sur les définitions exactes "intensif",; donc j'ai vérifié et c'est confirmé
Citation :
elevage extensif:( ... ) Hormis le sel mais aussi le fourrage en cas de sécheresse, aucun apport supplémentaire de nourriture n'est requis, ce qui oppose ce mode d'élevage à l'élevage intensif.
Voilà:c'est exactement le mode d'élevage de mon ami, qui n'affourrage pratiquement jamais sauf en cas de sècheresse ou de gros gels, donc avec ses éponges et ses 3 agnelages/2ans, on ne peut pas dire qu'il soit dans l'intensif, même s'il est plus intensif qu'un élevage de même type qui n'utiliserait pas les éponges, c'est sûr. Neutral

De l'intensif, du vrai, j'en connais à La Réunion: ce sont des brebis en bergerie à l'année, entassées, dont la vie se résume à la repropuction et à se nourrir de fourrage... sad



_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 11:53

Ce qui me fout le plus les boules c'est que l'on considère les vaches juste comme "machines à produire"!!!!!
Put*** elles portent pas une fois, alors "infertile" alcool
Elles ne produisent pas 50 litres par jour de lait, alors "mauvaise produtrice" !!!!
bref j'en passe....
Mais quel animal est capable de produire autant de lait, et parallèlement d'être aussi fécond en plus ???
On peut trouver un équilibre entre la productivité et le respect de l'animal, non??? Wink
Mes tites vaches, je les aime, je vis avec, je les observe dehors des heures, elles donnent tout pour nous, alors même si elles ne produisent pas 50 litres par jour, même si je dois les inséminer 2 fois ou plus et même si.......notre exploitation reste rentable et je pense que l'on sait calculer tous les deux Wink

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 11:55

Mais boubou, tu es exceptionnelle, comme la plupart des gens qui interviennent ici. :copains:
faut pas se fâcher, et pui tu es dans un chouette pays aussi, avec des règles et une mentalité plus éthiques que chez nous.

_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:00

LIEN TRÈS INTÉRESSANT SUR L'ÉLEVAGE OVIN: http://www.fao.org/wairdocs/ilri/x5520b/x5520b05.htm

EXTRAIT:
Citation :
Les différents types d'élevage ovin-caprin

Toutes les formes d'élevage ressortent de deux grands types, que l'on retrouve dans l'histoire, avec des modifications particulières liées aux systèmes agraires dans lesquels cet élevage est pratiqué:

· grands élevages spécialisés extensifs: il s'agit de troupeaux de grandes dimensions, gérés comme un capital, exploités par des éleveurs spécialisés utilisant de très grands espaces, avec peu de travail par unité produite;
· élevages paysans: il s'agit des troupeaux de petites dimensions de paysans dont la production est diversifiée. Les ovins, caprins sont l'une des diverses productions mises en jeu pour assurer l'entretien et le renouvellement de la famille.

Les élevages spécialisés extensifs sont de deux types

Les plus anciens sont ceux des pasteurs des régions steppiques. Les populations qui les pratiquent vivent sur des territoires où les cultures sont difficiles, voire impossibles. Les animaux constituent donc leur seul moyen de survie. Le lait (et parfois le sang) est le principal produit, pour l'autoconsommation. Les seuls animaux abattus sont les animaux malades ou réformés, ou ceux que l'on vend en cas de sécheresse ou pour se procurer du grain.

Dans les zones plus arrosées, c'est le pouvoir politique, appuyé éventuellement sur la force militaire, qui impose l'affectation, au détriment des cultures, de grandes parties du territoire à l'élevage du bétail, dans le but d'assurer une base d'approvisionnement dans le produit de cet élevage (laine, cuirs, chevaux, etc.) quand celui-ci est l'objet d'un enjeu économique stratégique: c'est le cas des grands élevages actuels de l'hémisphère Sud et d'Amérique du Nord. Ce fut le cas dans le passé en Europe et en Asie du Sud-Ouest pour la fourniture de laine et de chevaux de guerre.

Les deux types d'élevage extensif, qui ont besoin de vastes espaces à rente foncière faible, ne sont mis en oeuvre que si la densité de population agricole est très faible, soit en raison de contraintes pédo-climatiques, soit comme résultat d'un processus historique (colonisation, exode rural, etc.). Seule une évolution des structures agraires peut les faire apparaître ou régresser. L'élévation du prix de marché des produits, qui augmente les revenus, ne peut faire croître leurs effectifs que dans des limites très étroites. Toute intensification significative amènerait en effet, une augmentation excessive des besoins on travail; ce surcroît de travail serait mieux valorisé par d'autres productions ou simplement ne peut pas être assuré. Très sensibles aux aléas bioclimatiques, ces élevages connaissent de très amples fluctuations de leurs effectifs, de leurs performances, et des prix de marché. Les variations de valeurs de leur cheptel peuvent être beaucoup plus importantes que le produit qui en est issu. Les éleveurs sont donc souvent à juste titre, plus attentifs au négoce de bétail qu'à une intensification, dans tous les cas coûteuse.

Les éleveurs paysans


Dans les exploitations familiales de petites dimensions et disposant de peu de capitaux, le principal facteur pour assurer les besoins familiaux est l'utilisation du travail. On observe la réalisation d'un ensemble de productions dont l'association permet un renouvellement à moindre coût du potentiel de l'exploitation, et à tout moment une adaptation souple au travail disponible, aux opportunités du marché, aux variations climatiques. Le petit troupeau ovin/caprin joue ici un rôle important pour l'autoconsommation, mais certains des produits sont mis en marché. Dans la palette des différentes productions commercialisables, cet élevage constitue souvent une garantie contraléatoire. La littérature décrit abondamment son rôle de caisse d'épargne. Mais surtout il contribue à la diversité des sources possibles de revenu ou de nourriture. Cette production plus aisément fractionnable que l'élevage bovin, valorise principalement le travail familial, et les ressources fourragères qui n'auraient pas d'autres destinations (jachères, résidus de culture, landes). Les achats sont toujours très limités, et les investissements pratiquement absents.

Comme les types extensifs, ces types d'élevage ovin/caprin peuvent fournir des produits au marché à des coûts peu élevés, mais ils ont peu de capacité de croissance interne des effectifs, même dans le cas d'augmentation du prix perçu.

Ces élevages, dont la rationalité est le produit, et non la rentabilité du capital, et qui sont en outre peu sensibles aux aléas climatiques puisqu'utilisant rarement la totalité des ressources fourragères disponibles, ont souvent des performances zootechniques élevées rendement laitier). Ils peuvent en outre jouer sur le marché un rôle régulateur (Mounier, 1989), vendant en période de hausse des cours, et accroissant leur autoconsommation ou conservant les animaux en période de cours bas.

Les ateliers intensifs

Dans certains cas bien particuliers se sont développées en Europe, des formes d'élevages intensifs sur un modèle ressemblant à celui de l'aviculture et de la production porcine:

· spécialisation des troupeaux vers la viande ou le lait accompagnée de l'organisation collective de l'amélioration génétique;

· intensification fourragère et moyens de gérer l'exploitation de l'herbe et de contrôler l'alimentation des animaux;

· moyens de contrôle de la reproduction et de l'état sanitaire des brebis;

· équipements, aménagements de locaux améliorant l'efficacité du travail;

· forte liaison, souvent contractuelle, avec l'agro-industrie pour la fourniture de facteurs de production et l'écoulement du produit.

Tous ces moyens ont pour objet d'augmenter la production sans utiliser plus de surface, mais en augmentant la consommation de biens et de services achetés qui permettent une intensification du travail et une diminution de la dépendance des aléas biologiques et agro-climatiques. Ce type d'élevage n'a pu se développer que ponctuellement, dans les cas où le prix du produit (viande ou lait) était élevé grâce à une demande spécifique (fromage de Roquefort, agneau de lait) non concurrencée par les productions plus performantes, et à une protection absolue du marché mondial. Ces élevages sont actuellement en crise en Europe du fait de l'ouverture des marchés et de la baisse des soutiens publics.

Fortement tourné vers le marché, ce type d'élevage est cependant le seul qui puisse, au niveau d'un pays ou d'une zone, répondre à une augmentation du prix des produits par une croissance de la production dont la limite est seulement fonction du prix.

_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:01

kaki a écrit:

boubou et solognote: la notion d'élevage intensif ou extensif est quand même plus liée au nombre de bêtes par surface, et donc à l'intensité de l'utilisation de fourrage qu'au nombre d'agnelages/ période, même si c'est aussi un critère. Comme vous êtes du métier vous m'avez mis le doute sur les définitions exactes "intensif",; donc j'ai vérifié et c'est confirmé
OUi et non Wink
bien sûr que le nombre de bêtes par ha joue un rôle mais là aussi c'est pas précis puisqu'un ha d'une terre fertile n'est pas la même chose qu'un ha d'une terre pauvre !
Pour moi le nombre d'agnellage par année joue aussi un rôle, puisque l'on "pousse" la brebis à produire plus Wink c'est pas grave mais ça va dans le sens de l'intensif!
tu as raison, l'affouragement, joue un rôle primordial quand on parle de production "intensive ou extensive" Wink
Je prends l'exemple chez nous Wink
nos brebis, aucune hormone aucun antibiotique, un agnellage par année, de l'herbe en été et du foin (tardif) en hiver, c'est de l'extensif, peu d'animaux à l'ha et une race extensive rustique!!!
nos vaches, affouragement silo d'herbe (excellente qualité, jeune herbe) et maïs, pâturage suppplémentaire, un veau par année (si possible), c'est plutôt intensif!!!
Le mode de détention animale joue aussi un rôle bien sûr Wink

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:03

On peut avoir un mode de production "extensif" mais sans respect de l'animal et un mode de production "intensif" dans le respect de l'animal Wink
intensif n'est pas forcément négatif, il faut faire la part des choses Wink

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
MichelMichel
Posteur très inspiré
Posteur très inspiré


Masculin
Nombre de message : 142
Localisation : belgique
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:13

Je n'ai jamais parlé d'utilisation continuelle d'hormones!
De plus quand les hormones deviennent indispensables c'est pcq l'éleveur ne fait pas bien SON travail d'observation ou qu'il y a un autre problème. Je suis tout à fait d'accord avec toi Boubou que les chaleurs se voient. D'ailleurs rien ne remplacera jamais le fait d'observer ses vaches 30 min au matin et 30 min au soir.
Où ai-je dit l'inverse?!

Boubou, le premier lien que j'ai posté ne vient pas d'une école vétérinaire...
La notion de fertilité et fécondité c'est une aide pour l'éleveur afin de voir s'il fait bien son boulot ou bien s'il rencontre des problèmes au sein de sa ferme.
Si tu insémines une troisième fois toutes tes vaches c'est qu'il y a un problème. Soit de la vache, soit de toi, soit de l'alimentation, d'un problème microbien ambiant ou autres.
C'est comme les données du contrôle laitier, l'analyse des fourrages, l'âge au premier vêlage, ..... Vas-tu jeter ton ensilage s'il a une moins bonne qualité qu'escomptée par rapport au gold standard? Non, mais tu essayeras surement de savoir pourquoi il est moins bon et si possible, d'améliorer les choses pour l'année d'après. En quoi est-ce différent avec les vaches?! Ai-je dit que c'est pcq elle est classée "infertile" d'après la norme qu'il fallait la réformer, alors qu'à la troisième IA elle est gestante?! Bien sûr que non!
les valeurs des normes sont idéales! c'est un objectif parfois utopique! Si on prend par exemple l'intervalle vêlage-vêlage, l'objectif est de 365 jours. La moyenne Belge est de 390. Bien évidement qu'il ne faut pas chercher midi à 14h dans toutes les fermes de Belgique, la moyenne n'est pas mauvaise! On sait simplement que si on s'éloigne fortement de l'objectif, il y a un problème. C'est une aide.
Moi je vois ça comme des moyens de contrôles pour voir si tout va bien dans une ferme, si les animaux sont en bonne santé.

Et moi aussi j'aime les vaches, je les respecte et j'aspire à ce qu'elles soient toutes en bonne santé dans un environnement adapté...


As-tu lu le deuxième article que j'ai posté?




Dernière édition par MichelMichel le Jeu 9 Aoû - 12:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:16

boubou a écrit:
Pour moi le nombre d'agnellage par année joue aussi un rôle, puisque l'on "pousse" la brebis à produire plus c'est pas grave mais ça va dans le sens de l'intensif!
c'est exactement ce que j'ai dit, boubou! Razz
kaki a écrit:
on ne peut pas dire qu'il soit dans l'intensif, même s'il est plus intensif qu'un élevage de même type qui n'utiliserait pas les éponges, c'est sûr.
j'ai écrit que c'était plus lié au nombre de bêtes/ par surface, j'ai jamais écrit que ce n'était lié qu'à ça! Wink
J'ai pas dit que mon pote était en extensif non plus Wink

J'ai posté de jolis liens, très intéressants, qui parlent de tout ça. Very Happy

kaki a écrit:
De l'intensif, du vrai, j'en connais à La Réunion: ce sont des brebis en bergerie à l'année, entassées, dont la vie se résume à la repropuction et à se nourrir de fourrage...

_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:20

MichelMichel a écrit:
Je n'ai jamais parlé d'utilisation continuelle d'hormones!
De plus quand les hormones deviennent indispensables c'est pcq l'éleveur ne fait pas bien SON travail d'observation ou qu'il y a un autre problème. Je suis tout à fait d'accord avec toi Boubou que les chaleurs se voient. D'ailleurs rien ne remplacera jamais le fait d'observer ses vaches 30 min au matin et 30 min au soir.
Où ai-je dit l'inverse?!

Boubou, le premier lien que j'ai posté ne vient pas d'une école vétérinaire...
La notion de fertilité et fécondité c'est une aide pour l'éleveur afin de voir s'il fait bien son boulot ou bien s'il rencontre des problèmes au sein de sa ferme.
Si tu insémines une troisième fois toutes tes vaches c'est qu'il y a un problème. Soit de la vache, soit de toi, soit de l'alimentation, d'un problème microbien ambiant ou autres.
C'est comme les données du contrôle laitier, l'analyse des fourrages, l'âge au premier vêlage, ..... Vas-tu jeter ton ensilage s'il a une moins bonne qualité qu'escomptée par rapport au gold standard? Non, mais tu essayeras surement de savoir pourquoi il est moins bon et si possible, d'améliorer les choses pour l'année d'après. En quoi est-ce différent avec les vaches?! Ai-je dit que c'est pcq elle est classée "infertile" d'après la norme qu'il fallait la réformer, alors qu'à la troisième IA elle est gestante?! Bien sûr que non!
les valeurs des normes sont idéales! c'est un objectif parfois utopique! Si on prend par exemple l'intervalle vêlage-vêlage, l'objectif est de 365 jours. La moyenne Belge est de 390. Bien évidement qu'il ne faut pas chercher midi à 14h dans toutes les fermes de Belgique, la moyenne n'est pas mauvaise! On sait simplement que si on s'éloigne fortement de l'objectif, il y a un problème. C'est une aide.

Et moi aussi j'aime les vaches, je les respecte et j'aspire à ce qu'elles soient toutes en bonne santé dans un environnement adapté...


As-tu lu le deuxième article que j'ai posté?


Voilà je préfère ce discours cheers ami
Tout-à-fait d'accord avec toi, on parle de problèmes "généralisés" sur une ferme et non pas d'UNE vache Wink alors là c'est autre chose!!

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:21

kaki a écrit:
boubou a écrit:
Pour moi le nombre d'agnellage par année joue aussi un rôle, puisque l'on "pousse" la brebis à produire plus c'est pas grave mais ça va dans le sens de l'intensif!
c'est exactement ce que j'ai dit, boubou! Razz
kaki a écrit:
on ne peut pas dire qu'il soit dans l'intensif, même s'il est plus intensif qu'un élevage de même type qui n'utiliserait pas les éponges, c'est sûr.
j'ai écrit que c'était plus lié au nombre de bêtes/ par surface, j'ai jamais écrit que ce n'était lié qu'à ça! Wink
J'ai pas dit que mon pote était en extensif non plus Wink

J'ai posté de jolis liens, très intéressants, qui parlent de tout ça. Very Happy

kaki a écrit:
De l'intensif, du vrai, j'en connais à La Réunion: ce sont des brebis en bergerie à l'année, entassées, dont la vie se résume à la repropuction et à se nourrir de fourrage...
non non je sais bien tout ça loupiotte Wink ami

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
MichelMichel
Posteur très inspiré
Posteur très inspiré


Masculin
Nombre de message : 142
Localisation : belgique
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:24

boubou a écrit:
MichelMichel a écrit:
Je n'ai jamais parlé d'utilisation continuelle d'hormones!
De plus quand les hormones deviennent indispensables c'est pcq l'éleveur ne fait pas bien SON travail d'observation ou qu'il y a un autre problème. Je suis tout à fait d'accord avec toi Boubou que les chaleurs se voient. D'ailleurs rien ne remplacera jamais le fait d'observer ses vaches 30 min au matin et 30 min au soir.
Où ai-je dit l'inverse?!

Boubou, le premier lien que j'ai posté ne vient pas d'une école vétérinaire...
La notion de fertilité et fécondité c'est une aide pour l'éleveur afin de voir s'il fait bien son boulot ou bien s'il rencontre des problèmes au sein de sa ferme.
Si tu insémines une troisième fois toutes tes vaches c'est qu'il y a un problème. Soit de la vache, soit de toi, soit de l'alimentation, d'un problème microbien ambiant ou autres.
C'est comme les données du contrôle laitier, l'analyse des fourrages, l'âge au premier vêlage, ..... Vas-tu jeter ton ensilage s'il a une moins bonne qualité qu'escomptée par rapport au gold standard? Non, mais tu essayeras surement de savoir pourquoi il est moins bon et si possible, d'améliorer les choses pour l'année d'après. En quoi est-ce différent avec les vaches?! Ai-je dit que c'est pcq elle est classée "infertile" d'après la norme qu'il fallait la réformer, alors qu'à la troisième IA elle est gestante?! Bien sûr que non!
les valeurs des normes sont idéales! c'est un objectif parfois utopique! Si on prend par exemple l'intervalle vêlage-vêlage, l'objectif est de 365 jours. La moyenne Belge est de 390. Bien évidement qu'il ne faut pas chercher midi à 14h dans toutes les fermes de Belgique, la moyenne n'est pas mauvaise! On sait simplement que si on s'éloigne fortement de l'objectif, il y a un problème. C'est une aide.

Et moi aussi j'aime les vaches, je les respecte et j'aspire à ce qu'elles soient toutes en bonne santé dans un environnement adapté...


As-tu lu le deuxième article que j'ai posté?


Voilà je préfère ce discours cheers ami j'avais pas vraiment compris pourquoi tu t'emballais un peu! Razz
Tout-à-fait d'accord avec toi, on parle de problèmes "généralisés" sur une ferme et non pas d'UNE vache Wink alors là c'est autre chose!!

Bin oui, ça n'a de sens que d'un point de vue troupeau et pas individuel!D'où l'intérêt de la médecine de troupeau qui a un but prophylactique mais qui ne peut fonctionner qu'en s'appuyant sur des normes
Revenir en haut Aller en bas
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:30

Je m'emballe parce que des fois ça m'attriste que l'on voit souvent les vaches "juste comme machines à produire" !!!!!!!!

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
MichelMichel
Posteur très inspiré
Posteur très inspiré


Masculin
Nombre de message : 142
Localisation : belgique
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 12:43

C'est pas du tout comme ça que je vois une vache Very Happy ! ami
Revenir en haut Aller en bas
mathetwan
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Masculin
Nombre de message : 257
Localisation : loire
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 13:25

kaki a écrit:
Si si, mathewan, mon ami éleveur de Carcassonne utilise les éponges pour avoir 3 agnelages au lieu de 2 par par période de 2 ans, c'est donc bien un gain en terme de production.

vu comme ça OK, j'avais compris que tu disais qu'il s'en servais pour augmenter la prolificité, le nombre d'agneaux par mise bas, ce qui est aussi possible mais qui là est très "tordu"...

et les bons vétos qui suivent les troupeaux dans leur ensemble, qui ne sont pas là pour vendre des médoc disent bien que les hormones c'est pour dépanner pas une solution viable sur le long terme.


Dernière édition par mathetwan le Jeu 9 Aoû - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 13:30

oui, oui, je l'entendais comme ça. J'ai employé le terme prolificité à mauvais escient.
Cela dit d'après le docu que j'ai posté, ça peut aussi augmenter la prolificité...

_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
mathetwan
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Masculin
Nombre de message : 257
Localisation : loire
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 13:42

oui, ça peut augmenter la prolificité mais pour le coup c'est complètement artificiel et assez imprécis.

de mon expérience chez mon premier patron nous sommes arrivé pour les mises bas, l'employé qui avait géré le dès-saisonnement par hormone n'y connaissait pas grand chose et n'était pas précis dans ses dosages, si bien que nous nous sommes retrouvé avec des chèvres qui ont fait 5 chevreaux dont peu étaient viable et surtout avec des chevreaux que je qualifierais de monstre, a qui il manquais des "morceaux" du corps ou de la tête et qui pourtant vivaient a la naissance,

les hormones ce n'est jamais anodin !
Revenir en haut Aller en bas
boubou
Gardien du Forum
Gardien du Forum


Féminin
Nombre de message : 11970
Localisation : 4556 Bolken (Suisse)
Date d'inscription : 08/01/2010
Noms de mes chiens: : Eiri, Blue, Black jack, sal, Kate, Uba, Wisp, Tweed, Spot, Tinker, Bounty et Boots

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 13:53

mathetwan a écrit:
les hormones ce n'est jamais anodin !
pouce ni pour les animaux, ni pour nous Wink
Les hormones se retrouvent dans l'urine qui ne peuvent être isolées aux stations d'épuration, l'eau retourne ensuite dans les lacs et rivières !!!! plusieurs rivières Suisses contiennent des poissons avec de gros problèmes de fertilité dûes aux pillules prises par les femmes!!!
Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres Wink

_________________
I love you On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux I love you
Border Collie Mon Amour, Pour Toujours
Revenir en haut Aller en bas
http://www.degenmoos.ch
kaki
Gestion du Forum
Gestion du Forum


Féminin
Nombre de message : 21119
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 29/03/2007
Noms de mes chiens: : Bebop , Kate et Blue Boy les borders, Lilou , Schtroumph, City, Belle, Ira et Yucca les Royal Bourbon ( noble race panachée de corniauds réunnionnais ) Et Icy la mouche

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 14:07

Très intéressant, boubou, je ne savais pas...

_________________
Mon Site PRO     Mon Site perso     Ma Chaîne Youtube     Facebook

    Obéissance ••• Agility ••• Troupeau ••• Obérythmée ••• Frisbee
Revenir en haut Aller en bas
http://karineatlan.fr
solognote
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Féminin
Nombre de message : 708
Localisation : 41
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 14:48

kiki a écrit:
solognote a écrit:


par contre le lait de brebis est presque 2 fois plus fromageable que le lait de chèvre...par exemple, moi je suis à 0.7l pour produire 1 fromage de 250g et en chèvre (AOC Selles sur cher) il leur faut 1.2 l pour produire la même qté de fromage...
Math tu as quoi comme rendement?

Tout dépend des brebis et des chèvres Wink pour ma part j'utilise moins d'un litre pour faire un Selles sur cher qui fait plutot 350 gr au démoulage Wink et je pense en les ayant vu que tes moules, donc tes fromages, sont plus petit qu'un moule a Selles.

mes moules font des fromages de 200g et il me faut 0.5l par moule, j'ai fais un produit en croix pour arriver au même poids qu'un Selles tongue après les 1.2 l pour 1 Selles c qd même la moyenne des éleveurs de l'AOC, non ? C en tt cas ce qui est diffusé par le technicien ...
Revenir en haut Aller en bas
http://fermelardoise.free.fr
kiki
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Féminin
Nombre de message : 672
Localisation : loir et cher
Date d'inscription : 25/11/2008

MessageSujet: Re: élevage ovin   Jeu 9 Aoû - 16:44

solognote a écrit:
kiki a écrit:
solognote a écrit:


par contre le lait de brebis est presque 2 fois plus fromageable que le lait de chèvre...par exemple, moi je suis à 0.7l pour produire 1 fromage de 250g et en chèvre (AOC Selles sur cher) il leur faut 1.2 l pour produire la même qté de fromage...
Math tu as quoi comme rendement?

Tout dépend des brebis et des chèvres Wink pour ma part j'utilise moins d'un litre pour faire un Selles sur cher qui fait plutot 350 gr au démoulage Wink et je pense en les ayant vu que tes moules, donc tes fromages, sont plus petit qu'un moule a Selles.

mes moules font des fromages de 200g et il me faut 0.5l par moule, j'ai fais un produit en croix pour arriver au même poids qu'un Selles tongue après les 1.2 l pour 1 Selles c qd même la moyenne des éleveurs de l'AOC, non ? C en tt cas ce qui est diffusé par le technicien ...
oui oui c'est pour cette raison que je te dis que ça dépend des brebis et des chèvres Wink si je fais le même ratio que toi il me faudrait 0.57 litres de lait de mes chèvres pour faire un de tes fromages de 200 gr. J'ai toujours eu d'excellents taux et la monotraite améliore encore, mais je connais de plus en plus d'éleveurs fromagers caprins qui pulvérisent les records en taux et qui sont en double traite Wink
Revenir en haut Aller en bas
mathetwan
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Masculin
Nombre de message : 257
Localisation : loire
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: élevage ovin   Sam 1 Sep - 10:34

"Vends bélier Lacaune lait 2010 ARR ARR, bonnes origines "

voici un exemple d'annonce, et ça veut dire quoi ARR/ARR ? merci !
Revenir en haut Aller en bas
solognote
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Féminin
Nombre de message : 708
Localisation : 41
Date d'inscription : 23/04/2007

MessageSujet: Re: élevage ovin   Dim 2 Sep - 13:34

c'est un bélier non porteur du gène récessif de la Tremblante (maladie idem a la vache folle pour les bovins)...

un ovin peut être porteur du gène et donc si il est accouplé avec une brebis elle même porteuse, on peut voir ressortir de la Tremblante...
un double ARR transmettra automatiquement un gène non porteur et donc même si la brebis est porteuse, aucun risque d"avoir de la Tremblante sur les agneaux.
Revenir en haut Aller en bas
http://fermelardoise.free.fr
mathetwan
Bordermaniaque avéré
Bordermaniaque avéré


Masculin
Nombre de message : 257
Localisation : loire
Date d'inscription : 28/11/2011

MessageSujet: Re: élevage ovin   Dim 2 Sep - 14:12

merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: élevage ovin   Aujourd'hui à 15:05

Revenir en haut Aller en bas
 
élevage ovin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» formation "découverte de l'élevage ovin" en Bretagne
» Aide au chiffrage alimentation (Ovin-Caprin lait en bio)
» Livre : Manipulations et interventions en élevage ovin et caprin
» cloture amovible.
» visite sanitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Border Collie Forum :: TROUPEAU :: Animaux de ferme et métiers en rapport-
Sauter vers: