Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des rubriques et données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum





Bienvenue sur le forum n°1 dédié au Border Collie. Plus de 10000 membres y ont participé, et plus de 10 ans d'ancienneté...
 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion




OÙ TROUVER UN BORDER COLLIE

Chez un éleveur
Doit se déclarer officiellement éleveur toute personne qui réalise plus dune portée par an . ( loi du 6 juillet 1999)
Une des personnes en contact avec les animaux doit alors obligatoirement détenir une autorisation préfectorale d'exercice de l'élevage ( Certificat de capacité ) Par ailleurs l'élevage doit disposer d'installations conformes à la règlementation.
Ceci concerne aussi bien l'éleveur professionnel que l' amateur.
Ce qui distingue le professionnel de l'amateur est simplement le fait que le premier doive tirer de son élevage un profit constituant un revenu. Pour ce faire, il fait plus de portées que le second et consacre plus de temps à son élevage. S'il est consciencieux, intelligent et réellement "amoureux" de la race ( et non pas simple "marchand de chiens", comme le sont certains éleveurs qui ne cherchent qu'à retirer des gains financiers de leur production ) , il est en mesure de pratiquer une sélection assez fine, grâce à une excellente connaissance des lignées qu'il utilise, et de la qualité des chiens qu'il a "produit".
L'amateur réalise souvent peu de portées, et tire l'essentiel de ses revenus d'une autre activité. Il conscare beaucoup moins de temps à son élevage, possède souvent beaucoup moins de lices et d'étalons que le professionnels. son temps disponible pour ses portées n'est pas nécessairement réduit, puisqu'en réalisant peu, il s'arrange la plupart du temps pour se libérer de son activité professionnelle pour être présent au moment de la mise-bas et de la socialisation de ses chiots.


La qualité d'éleveur amateur ou professionnel n'affecte donc à priori pas la qualité des chiens produits.
Toutefois, il faut garder à l'esprit que les éleveurs au statut professionnel ont besoin de à générer un profit de leur activité, ce qui peut être obtenu en augmentant le nombre de ortées plutôt que leur qualité.
Leurs chiots sont d'ailleurs régulièrement les plus chers du marché sans que cela ne soit toujours justifié par leurs qualité.
Un éleveur amateur ne vivant, par définition pas de ses portées, en fera généralement beaucoup moins qu'un professionnel et s'appliquera plus facilement à respecter de longues phases de repos chez ses femelles reproductrices. Par ailleurs, il appliquera des tarifs souvent plus raisonnables car ne cherchera par à tirer un bénéfice de ses ventes, mais uniquement à rentrer dans ses frais ( frais vétérinaires, frais d'alimentation, frais de déclaration , de puçage, de vaccination, vemifugation etc... )

De fait, le prix actuel d'un Border Collie LOF de bonne lignées , vacciné, pucé, vermifugé et dont les parents sont testés pour la dysplasie et les tares oculaire oscille entre 450 et 550€

Les éleveurs , professionnel surtout, se séparent parfois leurs vieux étalons ou femelles reproductrices, et peuvent avoir des chiens jeunes, invendus, qui ne sont plus des chiots à la vente.
Il est donc possible de trouver également chez eux des chiens adultes.

Chez un particulier
Toute personne qui ne produit pas plus d'une portée par an n'a donc pas de statut d'éleveur. Les chiots que ces personnes produisent sont-ils de moindre qualité? Évidemment, non. Là encore, il n'y a pas de règles, si ce n'est qu'un particulier, ne possédant pas de certificat de capacité, peut parfois méconnaître les règles de bases en matière de nutrition, socialisation vaccination etc... Toutefois, ces règles étant simples, elles sont accessible à toute personne animée d'un minimum de sérieux et d'intelligence.
Les particuliers cèdent parfois un ou des chiens adultes, jeunes ou vieux, pour différents motifs.

Par le biais d'associations de protection animale
les associations de protection animales peuvent ou non comporter un refuge: il s'agit d'un lieu fermé où les animaux recueillis sont détenus dans des enclos et/ou des box individuels ou colllectifs. Ils y passent toutes leurs journées, bénéficiant de quelques promenades pour les plus chanceux, mais y reçoivent bien peu d'affection et n'y ont quasiment pas d'activités, malgré leurs grands besoins.
Certaines associations fonctionnent avec des familles d'accueil ( voir en lien ) . La situation des animaux y est bien meilleurs, tat sur le plan sanitaire que social. Ce système de garde évite aux chiens qui en bénéficient le traumatisme de la vie en refuge et ses conséquences fréquentes ( dépression , notamment ). Beaucoup, faute de place et de moyens, sont obligées d'euthanasier régulièrement des dizaines de chiens innocents, parce que personne ne les a adoptés, ou qu'ils requièrent des soins trop coûteux, afin de donner leurs chances aux nouveaux arrivants, qui affluent inlassablement. Ces associations proposent le plus souvent des chiens adultes, parfois encore très jeunes, parfois au contraire, très âgé, mais aussi plus rarement, des chiots. S'adresser une de ces association pour adopter un chien, c'est faire une bonne action, car les chiens y sont privés de maître, individu référent essentiel à un chien. Au mieux, ils vivent en famille d'accueil, situation temporaire acceptable.
Au pire, le plus souvent, ils vivent en refuge. Or le refuge le mieux tenu du monde reste un sorte de prison nob méritée pour ces animaux, souvent abandonnés lâchement, rarement pour de bonnes raisons... Sortr un chien de cette situation est assurément un geste généreux, le plus souvent récompensée par ce qui s'apparente à une immense gratitude de la part du chien adopté.
Toutefois, il faut parfois une phase de réadaptation à la vie en famille pour ces chiens qui n'ont pas eu de chance. Parfois même c'est une vraie rééducation,. Les employés de ces associations savent en général aiguiller l'adoptant vers un chien qui lui conviendra, et bien l'informer sur ses besoins, afin d'éviter que l'animal ne vive un second abandon.

En étant famille d'accueil
On peut tout à fait avoir un Border à la maison sans qu'il soit le sien: c'est le cas de toutes les familles d'accueils qui hébergent un chien de cette race.
L'avantage est que tous les frais d'entretien et actes vétérinaires sont pris en charge par l'association sous le nom de laquelle on oeuvre comme FA, mais le chien ne fait souvent que passer, de quelques jours, quelques semaines, à quelques années... et parfois, pour la vie.
Mais, être Famille d'accueil, c'est contribuer à donner du temps et de l'amour à un chien qui n' pas eu de chance,. c'est aussi éviter l'euthanasie, soit de ce chien, soit d'autres chiens, car tout chien hébergé en Famille d'Accueil libère de la place pour un autre.

Il est également possible de devenir Famille d'accueil pour de futurs chiens-guides d'aveugle, et dans ce cas, ce sera toujours un chiot qui vous sera confié, et vous aurez un rôle un rôle captial dans sa préparation à son futur métier. la plupart du temps, il vous quittera à l'âge adulte, mais il arrive que ces chiens ne conviennent finalement pas à la fonction de chien-guide et dans ce cas, vous pourrez le garder auprès de vous jusqu'à la fin de ses jours si vous le souhaitez.

dans tous les cas, être famille d'accueil, c'est faire un acte de générosité envers la cause des chiens, qui le méritent tant et savent bien nous le rendre. On peut devenir famille d'accueil