Border Collie Forum
Ce forum héberge de nombreux nouveaux messages chaque jour.
Cependant, seuls les membres enregistrés et qui se sont présentés ont accès à l' intégralité des rubriques et données.

Vous souhaitez participer?
Il vous suffit de vous enregistrer pour devenir membre de la communauté.
L' inscription est libre, gratuite, et sa validation, immédiate.
Elle n'engage à rien et la suppression d'un compte est libre.

A bientôt sur le forum





Bienvenue sur le forum n°1 dédié au Border Collie. Plus de 10000 membres y ont participé, et plus de 10 ans d'ancienneté...
 


PortailRechercherAccueilRèglementS'enregistrerMappemondeConnexion





PARTICULARITÉS DES BORDER COLLIES


Un instinct hors du commun
C'est sans doute la plus remarquable particularité du Border collie. Il possède en effet un instinct extraordinaire, unique à ce stade parmi toutes les races de chiens, qui en fait un conducteur de troupeau tout à fait exceptionnel. Ainsi est-il un auxiliaire qui accomplit un remarquable travail auprès d'éleveurs agricoles et bergers, et le chien le plus représenté en exploitation agricole à travers le monde.
Cet instinct correspond à l'instinct de prédation mis en œuvre lors de la chasse chez les loups, dont les chiens descendent, mais chez le Border, la séquence qui a été exacerbée par la sélection notamment est celle où il rabat le gibier vers le chef de meute ( leader) afin que celui-ci effectue la mise à mort ( en théorie, bien sûr) . Pour ce faire, il contrôle le mouvement des proies, empêche les fuites, et se positionne à leur opposé par rapport au chef de meute, puis les "conduit" vers ce dernier .
C'est ainsi que l'on retrouve chez le border collie des qualités naturelles de rabatteur, encercleur, pousseur, conduite et contrôle d'un lot de bêtes.
La pulsion qui découle de cet instinct se déclenche naturellement en présence d'objets ou animaux en mouvement, mouvements de fuite ou d'éparpillement notamment. En fait, de par l'exacerbation de leur instinct, les border collies sont habités par une véritable obsession: rassembler tout ce qui s'éparpille, bloquer tout ce qui semble fuir. C'est pourquoi il n'est pas rare qu'un border tente de contrôler le mouvement des voitures, vélos, enfants, tondeuses à gazon, ballons, chats, ou autres chiens... Cette obsession est telle qu'elle se déclenche aussi sur les mouvements de l'eau qui roule sur les cailloux d'une rivière ou s'échappe hors d'un tuyau d'arrosage, et jusqu'à de simple vaguelettes à la surface d'un étang... Il est généralement difficile d'empêcher un border d'exprimer ainsi son instinct, si on ne lui propose pas par ailleurs régulièrement des moyens adaptés en le faisant travailler sur troupeau.


L'Oeil du Border...
Le Border à cette particularité qu'il travaille "avec son oeil". L'Oeil du Border, c'est en fait toute une attitude, corporelle et mentale, qui se traduit essentiellement par la fixité et l'intensité stupéfiante de son regard en direction des bêtes, lorsque la pulsion instinctuelle est à l'oeuvre. Ce regard extraordinaire, qu'on retrouve aussi chez les chiens d'arrêt au moment de l'arrêt ( Le Border ayant quelques gènes de setter, notamment... ) est à l'origine de légendes qui racontent que les Border hypnotisent le bétail pour le placer sous leur contrôle. Si , d'une certaine manière, ce n'est pas faux puisque cette attitude lui confère celle d'un prédateur déterminé et plein de maîtrise, en réalité, il me plait à dire que c'est plutôt le border lui-même qui est "hypnotisé" par la vue de troupeau! "Hypnotisé" au sens où il se retrouve souvent incapable d'en détacher son regard.
L'Oeil est une caractéristique fondamentale du Border collie, qui est évaluée lors de l'examen de confirmation. Un chien qui n'a pas d'oeil n'est pas confirmable en tant que Border collie, cette particularité étant une caractéristique essentielle de la race, qui lui permet une stratégie de contrôle des animaux à la fois intense et calme.
Un Border qui a peu d'oeil manque de concentration sur les bêtes, il est très mobile, ce qui le rapproche de la manière de travailler d'autres races de chiens de berger. Un Border qui a un excès d'oeil est tellement concentré, occupé à observer intensément les animaux , qu'il manque de mobilité ( Une image d'oeil en excès extrême est justement celles d'un setter à l'arrêt: l'intensité du regard inhibe tout mouvement.
Le Border qui présente un Oeil moyen est parfaitement concentré, tout en conservant une mobilité idéale, sans agitation inutile ni tétanisation ou ralentissements handicapants.
Observez la double silhouette du Border sur la bannière de ce site: c'est typiquement celle d'un Border collie qui est "sur l'oeil'" ( ici, Blue Boy, sur moutons ) bien que le "style" varie d'un chien à l'autre, avec un abaissement de la tête, des épaules et du corps plus ou moins prononcé. Le regard entre les 2 silhouettes est également celui d'un Border "sur l'oeil", ici Youpi, à "Dallas", photographié au travail sur canards.


Des besoins en activité physique et mentale très importants
C'est un fait important, donc à connaître et ne pas négliger: les Borders ont besoin de travailler mentalement, d'occuper leur esprit, et cela, tous les jours. C'est leur sélection au travail au troupeau qui est à l'origine de ce besoin impérieux. En effet les chiens sélectionnés pour façonner la race étaient, entre autres d'ardents travailleurs, toujours prêts, toujours en demande. Ce goût du travail et de l'activité a ainsi été particulièrement exacerbé chez cette race, toujours prête pour l'action, capable de tout donner jusqu'à l'épuisement.
Un Border collie dont les besoins en travail ou exercice physique et surtout mental n'est pas assouvi a de fortes chances de développer des comportements indésirables et gênants, également nommés "troubles du comportement". La frustration est alors en cause.
il peut s'agir de sortes de TOC ( troubles obsessionnels compulsifs ), très fréquents chez cette race, souvents bénins mais parfois dangereux ou invalidants. Il peut s'agir également de problèmes plus gênants comme les léchages intempestifs pouvant aller jusqu'à l'automutilation, les destructions, les salissures, l'agressivité, les fugues, les vocalises intempestives etc...
Il convient donc de bien réfléchir à ce que l'on pourra apporter à un Border Collie, en terme d'exercice physique et mental quotidiens et pour les 15 années de son espérance de vie avant d'en adopter un, au risque de le regretter amèrement et que le rêve ne se transforme en cauchemar, tant pour le maître que pour le chien.
Afin de répondre à ses besoins pour assurer le bien -être d'un Border collie, de nombreuses activités sont envisageables:
• le troupeau, en premier lieu, suffisant si pratiqué de manière très régulière ( pluri-hebdomadaire).
• les sports canins, comme ceux qui vous sont présentés sur ce site
• les "tricks", qui sont des petits exercices réalisables en intérieur, chez soi. N.B.:Les simples promenades ou même randonnées ne permettent pas de répondre au besoin d'exercice mental d'un border collie.
Exercice mental= activité qui sollicite la concentration mentale du chien. Cette concentration peut être ou non assortie d'exercice physique, comme c'est le cas au troupeau, bien sûr, mais aussi en Agility, par exemple, bien qu'en proportions différentes.


ATTENTION, toutefois: les border collies, insatiables travailleurs, n'ont pas de limite: Ils cessent rarement d'eux-mêmes leurs activité, quand bien même ils sont épuisés, ou endoloris. Il faut donc être toujours très vigilant et stopper les activités avant que le chien ne s'épuise, même s'il est encore demandeur.


Une intelligence, vélocité et souplesse de caractère très supérieures à la moyenne
C'est un fait établi et reconnu , que le Border Collie est particulièrement intelligent, agile, rapide et relativement facile à dresser si l'on sait s'y prendre. ( Avec, toutefois et comme toujours, des variations parfois importantes d'un sujet à l'autre )
Cependant, il ne faut pas se fourvoyer: aucun chien, pas même le Border, n'est "livré" avec son mode d'emploi ou une garantie d'en faire un formidable chien dans aucune activité. Comme toujours, les qualités du maître sont absolument décisives, tout comme l'éducation qu'il va recevoir, son environnement, ses habitudes de vie etc... Si son maître ou les habitudes de vies d'un Border ne sont pas adaptés à sa nature particulière, il y a très peu de chances que celui-ci ne se montre particulièrement talentueux dans aucune discipline. Bien au contraire!
D'où l'importance capitale, encore une fois, de s' attacher avant toute autre chose à répondre aux besoins propres à sa race, en terme d'éducation, de méthodes de travail, d'activité, et d'épanouissement
Si tout cela est respecté, ce qui sous-tend un réel et important investissement au quotidien, alors il est vrai qu'avec des maîtres compétents les Borders se prêtent habituellement particulièrement bien aux sports canins sus-cités ainsi que quelques autres, grâce aux qualités qu'il a hérité de sa sélection au troupeau, et qu'il faut donc faire perdurer, pour que cette vérité demeure...


Une sélection au troupeau, des sociétés et registres non reconnus par la FCI
Dans quelques pays, les passionnés par la race telle qu'à l'origine ont créé des associations non reconnues par la FCI, qui continuent, tout comme l'ISDS à qui l'ont doit le Border, d'enregistrer des chiens de travail au troupeau, uniquement sur la base de leur généalogie, avec pour but d'échapper aux critères de morphologie imposés par la FCI. ( plus exceptionnellement, des Boders y sont enregistrés sur la base de leurs qualités au travail, il s'agit alors d'inscriptions " au mérite", pour lesquels ils doivent passer des épreuves de travail )
Le but de ces sociétés et associations est d'assurer la pérennité du Border Collie originel et de l'améliorer encore, en évitant que ses qualités ne se diluent ou ne se perdent comme cela a été le cas pour presque toutes les autres races bergères et de travail, à cause de critères esthétiques ayant pris le pas sur tout le reste.
C'est ainsi qu'il existe dans plusieurs pays, tout comme en Angleterre, 2 registres des généalogies, gérés par des sociétés distincte, l'une tâchant d'assurer la pérennité de la race d'origine, avec toutes ses qualités d'instinct, de caractère et de comportement, mais non reconnue par la FCI, l'autre, officielle imposant un standard morphologique, et le plus souvent aucun critère relatif à l'instinct ou au caractère ou très peu.
En France, où le Border a été importé au début des années 70, le club de race, l'AFBC, a réussi à obtenir une dérogation tout à fait exceptionnelle de la part de la SCC pour la confirmation des chiens: en effet, ce sont des juges experts confirmateurs membres de l'AFBC, qui réalisent l'examen de confirmation, sur la base de critères morphologiques très souples , mais aussi et surtout sur la base du comportement que le chien adopte spontanément au contact d'un lot d'une trentaine de brebis, en l'absence de directives. Cet examen de confirmation est une exception française.
C'est un préalable obligatoire pour l'obtention définitif du LOF, qui existe pour toutes les races, et, pour le Border collie, seule race dont la confirmation se réalise au travail, c'est une certaine garantie de sauvegarder les qualités d'origine du Border collie. Ces aptitudes sont en effet indispensables pour qu'il continue de rendre de précieux services à de nombreux éleveurs de bétail, mais aussi, même si ce n'est évidemment pas le but, elles assurent la pérennité de toutes les qualités qui font le succès de cette race auprès d'un public plus large.